Envoi du mail en cours
 

Archives - Nephro.fr - Transplantation rénale

2016

Janvier

Février

Mars

Avril

Mai

Juin

Juillet

Août

Septembre

Octobre

Novembre

Décembre

Avec le soutien institutionnel
du laboratoire
Avec le soutien institutionnel
du laboratoire

Cher(e)

L’année 2016 se termine, pas très bien, un peu comme en 2015, le monde reste dévasté par des querelles idéologiques et religieuses, nous espérons tous que 2017 apportera un nouvel apaisement et la joie pour tous. La santé reste la préoccupation première de tout individu et l’actualité en transplantation d’organe reste intense. Après le congrès de la SFT qui a eu lieu à Liège il y a quelques jours, voici quelques résumés de publications scientifiques récentes.
Vous lirez que la fibrose interstitielle, souvent présente sur les greffons rénaux dès les premières semaines post greffe, et son évolution sur 12 mois, n’est pas influencée par la reprise retardée de fonction, elle reste néanmoins un critère pronostique important de la transplantation rénale.
L’apparition de cancer au décours de la greffe représente une des complications les plus importantes et les plus traumatisantes pour nos patients. C’est un des chalenges auquel nous aurons à faire face dans les prochaines années.
L’azathioprine, ce bon médicament immunosuppresseur utilisé dans les maladies auto-immunes et dans la prévention du rejet d’allogreffe depuis les années 60, est comme on le sait depuis longtemps, associée à une augmentation du risque de cancer cutané. L’étude présentée ici, analyse scientifique de la littérature, montre que le sur-risque n’existe que pour les carcinomes spino-cellulaires.
Enfin, la prévalence du cancer sur rein natif est très significativement augmentée après transplantation rénale, en particulier dans sa forme papillaire. Ces cancers sont bien souvent localisés au moment du diagnostic et leur pronostic reste assez bon, mais une vigilance reste nécessaire.
Et un résumé concerne la publication de l’étude « Harmony » publiée dans le Lancet ces dernières semaines. Cette étude montre qu’un traitement d’induction par ATG n’est pas supérieur au basiliximab pour la prévention du rejet aigu à 1 an post-transplantation après arrêt rapide des stéroïdes chez les patients à faible risque immunologique.
 
Je vous souhaite à tous d’excellentes fêtes de fin d’année, profitez en pour vous reposer, pour faire des cadeaux à vos amis et à vos proches et dites-leur bien que vous les aimez très fort.
Amitiés à tous.
Pr Gabriel Choukroun (CHU SUD, Amiens)

Quelle induction utiliser (ATG de lapin ou basiliximab) pour l'arrêt précoce des stéroïdes après transplantation rénale : résultats d'un essai ouvert randomisé multicentrique (HARMONY)
Par le Dr Rebecca Sberro-Soussan (Hôpital Necker, Paris)
Les accidents cardiovasculaires sont la première cause de mortalité des patients transplantés rénaux. L’immunosuppression standard la plus couramment utilisée en transplantation rénale (décrite dans l’étude ELITE-Symphony) comprend une induction, des faibles doses de tacrolimus, le mycophénolate mofetil et les corticostéroïdes...
Lire cet article
Article commenté :
Rabbit-ATG or basiliximab induction for rapid steroid withdrawal after renal transplantation (Harmony): an open-label, multicentre, randomised controlled trial
Thomusch O, Wiesener M, Opgenoorth M et al.
Lancet. 2016 Nov 18. pii: S0140-6736(16)32187-0
 

Azathioprine et risque de cancer de la peau chez les patients transplantés d'organe : revue systématique de la littérature et méta-analyse
Par le Pr Gabriel Choukroun (CHU SUD, Amiens)
L'azathioprine est un agent anti-métabolite inhibiteur de la synthèse des bases purines utilisé comme agent immunosuppresseur dans les maladies auto-immunes et dans la prévention du rejet d’allogreffe rénal. Ce médicament est photosensibilisant et sous l’effet du rayonnement UV, il induit la production de dérivés réactifs...
Lire cet article
Article commenté :
Azathioprine and risk of skin cancer in organ transplant recipients: systematic review and meta-analysis
Jiyad Z, Olsen CM, Burke MT et al.
Am J Transplant. 2016 May 10. doi: 10.1111/ajt.13863
 

Risque de cancer du rein chez les patients transplantés rénaux aux États-Unis
Par le Pr Gabriel Choukroun (CHU SUD, Amiens)
Le carcinome rénal (CCR) est une tumeur maligne dont la fréquence est accrue après transplantation rénale. Cette étude avait pour objectif de mieux caractériser le risque de CCR après transplantation et d’analyser les facteurs de risque chez les receveurs de rein aux États-Unis entre 1987 et 2010. L’étude a été réalisée...
Lire cet article
Article commenté :
Risk of renal cell carcinoma among kidney transplant recipients in the United States
Karami S, Yanik EL, Moore LE et al.
Am J Transplant. 2016 May 10. doi: 10.1111/ajt.13862.
 

Progression de la fibrose interstitielle au cours de la première année après transplantation rénale à partir de donneur décédé avec ou non reprise différée de fonction du greffon
Par le Pr Bruno Moulin (Nouvel Hôpital Civil, Strasbourg)
La reprise retardée de la fonction du greffon est une forme d'IRA résultant de lésions d'ischémie-reperfusion. L’objectif de ce travail a été d’étudier l'effet de la reprise différée de fonction (FD) du greffon sur la progression de la fibrose interstitielle après transplantation rénale à partir d'un donneur décédé...
Lire cet article
Article commenté :
Progression of Interstitial Fibrosis during the First Year after Deceased Donor Kidney Transplantation among Patients with and without Delayed Graft Function.
Heilman RL, Smith ML, Smith BH et al.
Clin J Am Soc Nephrol. 2016 ; 11(12):2225-2232.
Interviews
Stratégies immuno-supressives chez le sujet âgé
Par le Pr Yannick Le Meur (CHRU, Brest)

ITW

« Une fillette soignée avec une transplantation de rein... à la place de la rate »
Panorama 16 décembre 2016

Parents observe qu’« un hôpital italien a eu recours à un procédé chirurgical inédit pour pouvoir greffer un rein à une fillette gravement malade : les médecins l'ont placé à la place d'un autre organe, sa rate ».
L’article parle d’un « processus chirurgical innovant », et explique qu’« à l'hôpital Molinette à Turin, une patiente de 6 ans a pour la...
Lire cet article
 

« Les transplantations rénales à partir de donneurs vivants en augmentation »
Généthique 19 décembre 2016

Le site d’actualité bioéthique Généthique fait savoir que « les greffes rénales sont en augmentation de 7,9% avec 3486 greffes [en 2015]. Les greffes à partir de donneurs vivants ont augmenté de 167% en 10 ans et représentent aujourd’hui 16% des greffes », selon l’Agence de biomédecine, qui « estime que l'objectif de 20% sera atteint d'ici fin 2016 »...
Lire cet article
Filet

Pour accéder au texte intégral des articles, vous devez utiliser vos codes personnels : J'ai oublié mes codes d'accès, envoyez-les moi.

La newsletter Transplantation rénale est un service Mediscoop.net édité par Santor Edition.
Les informations diffusées dans le cadre du service bibliographique peuvent éventuellement discuter ou suggérer certaines thérapeutiques qui ne sont pas validées par l’AMM.

Mediscoop.net est inscrit à la CPPAP sous le numéro : 0916 W 92432 et enregistré à la BNF sous le numéro ISSN 2427-660X

Santor Edition:
Directeur de la publication: Thierry Klein
Directeur des rédactions: Dr Caroline Reitz
Le choix et le traitement des sujets de la newsletter sont sous l'autorité d'un comité de rédaction ad hoc travaillant sous le contrôle du comité de rédaction du site.
Tous les articles publiés sont sous la responsabilité de leurs auteurs et de l'éditeur. Pour nous faire part de vos commentaires : écrivez à editorial@santor.net

Cette newsletter a été envoyée à 23654 spécialistes

Nephro.fr présente Nephro.fr présente Mediscoop.net