Envoi du mail en cours
 

Archives - Cancero.net - Spéciale cancer ovaire

2017

Janvier

Février

Mars

Avril

Mai

Juin

Juillet

Août

Septembre

Octobre

Novembre

Décembre

Avec le soutien institutionnel
du laboratoire
  L'edito  
   

Cher(e)

De nombreuses avancées ont été faites ces dernières années dans la prise en charge du cancer épithélial de l’ovaire grâce à une approche pluri-disciplinaire permettant de progresser sur la qualité de la prise en charge chirurgicale, sur les indications et la réalisation des traitements médicaux et dans la structuration de la recherche clinique.
De nouvelles thérapies médicales sont à notre disposition, notamment avec l’arrivée des inhibiteurs de PARP.
Dans ce premier numéro de la Newsletter spéciale cancer de l’ovaire sur cancero.net, nous vous proposons de faire un focus sur la place de la chirurgie d’intervalle (avec la chimiothérapie néo-adjuvante) dans la stratégie de prise en charge en première ligne, sur les indications des inhibiteurs de PARP, ainsi que sur les recommandations internationales récemment publiées concernant les essais cliniques dans le cancer de l’ovaire.

Bonne lecture à toutes et tous !
Pr Florence Joly (Centre François Baclesse, Caen)

Comité de rédaction
Pr Florence Joly (Caen)
Rédacteur en chef

Rédacteurs
Pr Thibault De la Motte Rouge (Rennes)
Dr Benoit You (Lyon)
Dr Philippe Follana (Nice)
  articles scientifiques  
   
Pour améliorer la prise en charge du cancer épithélial de l'ovaire : participer à la recherche clinique en suivant les recommandations issues de la 5ème conférence de consensus du Gynecologic Cancer Intergroup (GCIG)
Par le Pr Florence Joly (Centre François Baclesse, Caen)

Les membres du GCIG se sont réunis à Tokyo en novembre 2015 lors d’une conférence de consensus pour statuer sur les standards et identifier les questions innovantes à inclure dans les nouvelles générations d’essais cliniques dans le cancer de l’ovaire avancé. Quatre groupes composés de 29 personnes ont travaillé sur des questions prédéfinies qui ont été ensuite...

Lire cet article
Article commenté :
Fifth Ovarian Cancer Consensus Conference of the Gynecologic Cancer InterGroup: first-line interventions.
Karam A, Ledermann JA, Kim JW et al.
Ann Oncol. 2017 ; 28(4):711-717.
 

Confirmation de l'efficacité des inhibiteurs de PARP dans le cancer de l'ovaire en rechute platine sensible
Par le Dr Philippe Follana (Centre Antoine Lacassagne, Nice)

Le niraparib en maintenance est actif même chez les malades sans anomalie de la recombinaison homologue. « Première démonstration par une phase III de l’intérêt d’un traitement de maintenance par un inhibiteur de PARP, le niraparib, dans les cancers de l’ovaire en rechute platine sensible ». ENGOT-OV16/NOVA est une étude de phase III internationale...

Lire cet article
Article commenté :
Niraparib Maintenance Therapy in Platinum-Sensitive, Recurrent Ovarian Cancer.
Mirza MR, Monk BJ, Herrstedt J et al.
N Engl J Med. 2016 ; 375(22):2154-2164.
 

Polémiques autour de la chimiothérapie néoadjuvante du cancer épithélial de l'ovaire avancé : tu tires ou tu pointes ?
Par le Dr Benoit You (Centre hospitalier Lyon Sud, Lyon)

Environ 75% des femmes diagnostiquées pour un cancer épithélial de l’ovaire présentent une maladie avancée, étendue au péritoine, de stade IIIC ou IV selon la classification FIGO. Le traitement standard repose sur une chirurgie de cytoréduction qui doit être idéalement complète (considérée completeness of cytoreduction CC0 par le chirurgien, c’est-à-dire...
 

Lire cet article
Article commenté :
Neoadjuvant Chemotherapy for Newly Diagnosed, Advanced Ovarian Cancer: Society of Gynecologic Oncology and American Society of Clinical Oncology Clinical Practice Guideline
Wright AA, Bohlke K, Armstrong DK et al.
J Clin Oncol. 2016 ; 34(28):3460-73.
 

Quelles sont les patientes qui répondent longtemps à l'olaparib ?
Par le Dr Thibault De la Motte Rouge (Centre Eugène Marquis, Rennes)

Caractérisation clinique et moléculaire des patientes atteintes d’un cancer de l’ovaire séreux de haut grade présentant une réponse à long terme à l’olaparib en maintenance. En cas de rechute tardive, les essais cliniques récents dans le cancer de l’ovaire épithélial ont inclus des traitements de maintenance pour tenter de retarder la progression tumorale après...

Lire cet article
Article commenté :
Long-term responders on olaparib maintenance in high-grade serous ovarian cancer: Clinical and molecular characterization.
Lheureux S, Lai Z, Dougherty BA et al.
Clin Cancer Res. 2017 Feb 21. doi: 10.1158/1078-0432.CCR-16-2615.
  interview  
   
ITW SOLO 2 : résultats spectaculaires d'une phase III, de l'olaparib en comprimés chez les patientes atteintes de cancer de l'ovaire en rechute tardive
Par le Pr Eric Pujade-Lauraine (Hôpital Hôtel Dieu, Paris)


Voir la video
  vos patients ont lu  
   

« Le dépistage du cancer de l'ovaire serait bénéfique chez les femmes à risque »
Sciences et Avenir avril 2017

Dans sa chronique le Pr David Khayat, chef de service de cancérologie à la Pitié-Salpêtrière, fait savoir dans Sciences & Avenir qu’« une étude [publiée en ligne dans le Journal of Clinical Oncology] suggère les bienfaits d’un dépistage systématique des femmes à haut risque de cancer de l’ovaire », « en termes de diagnostic précoce »...
Lire cet article
 

« La pilule protégerait des cancers »
Top Santé avril 2017

« Selon les résultats d'une étude publiée dans la revue médicale American Journal of Obstetrics and Gynaecology », les femmes sous contraception orale « seraient protégées au moins pendant 30 ans de développer le cancer colorectal, celui de l'endomètre et celui de l'ovaire », révèle Top Santé. « Des chercheurs de l'université d'Aberdeen en Écosse ont réalisé...
Lire cet article
 

« Pilule : les réponses à toutes les questions que l'on se pose »
Marie-Claire avril 2017

Marie Claire répond, sur les conseils du Professeur Philippe Descamps, Gynécologue-Obstétricien*, aux questions que les femmes peuvent se poser sur la pilule contraceptive. A la question : « la pilule protège-t-elle de certains cancers gynécologiques ? », le magazine répond « Oui. On sait depuis plusieurs années que la prise d’une pilule combinée diminue le risque de cancer ...
Lire cet article
 

« 11 types de cancer corrélés au surpoids et à l'obésité ? »
Sciences et Avenir avril 2017

Dans sa chronique dans Sciences & Avenir, le Pr David Khayat, chef de service de cancérologie à la Pitié-Salpêtrière, révèle que « selon une vaste analyse sur la relation entre obésité et cancer, une petite dizaine de type de cancers serait liée au surpoids ». « Une nouvelle évaluation du CIRC (Centre international de recherche contre le cancer, agence dépendant de l'OMS)...
Lire cet article
 

« La pilule contraceptive protégerait contre certains cancers »
Santé Magazine avril 2017

« Des chercheurs britanniques confirment que la pilule augmente les risques de cancers du sein et du col de l’utérus, mais protège contre les cancers du côlon, des ovaires et de l’endomètre sur le long terme », révèle Santé Magazine. « Les chercheurs de l’université d’Aberdeen, au Royaume-Uni, ont analysé les données de 46.000 femmes ayant déjà utilisé la pilule...
Lire cet article
 

Pour accéder au texte intégral des articles, vous devez utiliser vos codes personnels : J'ai oublié mes codes d'accès, envoyez-les moi.

La newsletter "Spéciale cancer de l'ovaire" est un service Mediscoop.net édité par Santor Edition.
Les informations diffusées dans le cadre du service bibliographique peuvent éventuellement discuter ou suggérer certaines thérapeutiques qui ne sont pas validées par l’AMM.

Mediscoop.net est inscrit à la CPPAP sous le numéro : 0916 W 92432 et enregistré à la BNF sous le numéro ISSN 2427-660X

Santor Edition:
Directeur de la publication: Thierry Klein
Directeur des rédactions: Dr Caroline Reitz
Le choix et le traitement des sujets de la newsletter sont sous l'autorité d'un comité de rédaction ad hoc travaillant sous le contrôle du comité de rédaction du site.
Tous les articles publiés sont sous la responsabilité de leurs auteurs et de l'éditeur. Pour nous faire part de vos commentaires : écrivez à editorial@santor.net

Cette newsletter a été envoyée à 11512 spécialistes

Cancero.net présente Cancero.net présente Mediscoop.net