Envoi du mail en cours
 

Néphrologie

390 articles dans cet axe pathologique
3 caractères minimum
Facteurs cliniques et pronostiques de la néphropathie lupique
Article Commenté
Source : Clin J Am Soc Nephrol. 2017 ; 12(5):734-743.
Facteurs cliniques et pronostiques de la néphropathie lupique
Dr Evangéline Pillebout (Hôpital Saint-Louis - Paris) le 24 Mai 2017
Le pronostic de la néphropathie lupique, bien que nettement amélioré ces dernière années grâce aux traitements immunosuppresseurs, reste sévère, avec un risque d’évolution vers l’insuffisance rénale terminale (IRCT) évalué entre 10 et 20% à 15 ans. La néphropathie lupique est à ce jour décrite et classée selon la nomenclature ISN/RPS, focalisée sur l’atteinte glomérulaire...
Lire la suite
Articles scientifiques (297)
Vos patients ont lu (93)
Article Commenté
Source : Clin J Am Soc Nephrol. 2017 ; 12(5):734-743.
Facteurs cliniques et pronostiques de la néphropathie lupique
Dr Evangéline Pillebout (Hôpital Saint-Louis - Paris) le 24 Mai 2017
Le pronostic de la néphropathie lupique, bien que nettement amélioré ces dernière années grâce aux traitements immunosuppresseurs, reste sévère, avec un risque d’évolution vers l’insuffisance rénale terminale (IRCT) évalué entre 10 et 20% à 15 ans. La néphropathie lupique est à ce jour décrite et classée selon la nomenclature ISN/RPS, focalisée sur l’atteinte glomérulaire...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Am J Kidney Dis. 2017 Feb 20. doi: 10.1053/j.ajkd.2016.11.017.
Durée des séances d'hémodialyse chez le patient incident et risque de mortalité à 2 ans
Dr Philippe Chauveau (CHU Bordeaux) le 24 Mai 2017
La durée des séances de dialyse comme leur fréquence ont une influence sur la mortalité au long cours des patients en IRC terminale. Ces assertions peuvent apparaître comme évidentes mais peu d’études ont été réalisées pour démontrer ces hypothèses, encore moins sont significatives et la majorité était entachée de nombreux biais. Dans les études...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Transplantation Direct: May 2017 ; (3) 5 - p e151
Prophylaxie par trimethoprime-sulfamethoxazole à vie pour la prévention des épidémies de pneumocystose chez les patients transplantés rénaux
Dr Rebecca Sberro-Soussan (Hôpital Necker - Paris) le 24 Mai 2017
La pneumocystose (PCP) est encore une infection fréquente chez le patient transplanté. Cependant, les recommandations ne proposent qu’une courte prophylaxie par trimethoprime-sulfamethoxazole après transplantation rénale, 4 mois pour les recommandations européennes, 6 à 12 mois pour les recommandations américaines. Lors d’épidémie de PCP...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Am J Kidney Dis. 2017 ; 69(5):637-646
Le syndrome néphrotique secondaire aux lésions glomérulaires minimes de l'adulte malgré une excellente corticosensibilité reste grevé de nombreuses complications et d'un risque important de rechute
Dr Pierre Bataille (Hôpital Docteur Duchenne - Boulogne-sur-Mer) le 18 Mai 2017
Chez l’adulte, dans 20% des cas, la survenue d’un syndrome néphrotique (SN) est associée à des lésions glomérulaires minimes (LGM). Malgré l’absence d’essai randomisé, la corticothérapie est le traitement de première intention bien que la réponse soit moins bonne que chez les enfants et le risque d’insuffisance rénale aiguë plus...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Clin J Am Soc Nephrol 2017 ; 12: 298-303
Acceptation du traitement antidépresseur par les patients dialysés
Dr Catherine Lasseur (AURAD Aquitaine - Bordeaux) le 18 Mai 2017
La dépression touche plus de 25% des patients dialysés et cela s’associe à une plus grande occurrence de séances de dialyse manquées ou raccourcies, une plus grande fréquence de passages aux urgences et d’hospitalisations, une altération de la qualité de vie et une augmentation du risque de mortalité. C’est d’ailleurs cela qui a conduit le Centers for...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Kidney International 2016 ; 90, 845–852
Identification des anomalies du tissu myocardique chez les sujets avec maladie rénale chronique dialysés en utilisant les images en T1 de la résonance magnétique
Dr Pablo Antonio Ureña Torres (Clinique du Landy - Saint-Ouen) le 18 Mai 2017
L’identification et la quantification non invasive de la fibrose myocardique sont difficiles et représentent un réel challenge dans la maladie rénale chronique (MRC). Les produits de contraste à base de gadolinium, précédemment utilisés pour la résonance magnétique (IRM) cardiaque, sont actuellement plus difficiles à utiliser du fait de leur association avec...
Lire la suite
Article Commenté
Source : J Am Soc Nephrol. 2017 ; 28(5):1592-1602.
Baisse de l'osmolarité urinaire : un marqueur de l'efficacité du tolvaptan dans la polykystose autosomique dominante
Dr Pierre Bataille (Hôpital Docteur Duchenne - Boulogne-sur-Mer) le 11 Mai 2017
Dans la polykystose rénale autosomique dominante (PKRAD), l’activation du récepteur V2 par la vasopressine entraine, par le biais de l’adénosine monophosphate cyclique (AMPc), une stimulation des voies de signalisation prolifératives et une augmentation de l’expression des aquaporines qui rendent les cellules tubulaires perméables à l’eau...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Clin Nutr. 2017 Mar 16. pii: S0261-5614(17)30099-7.
Caractérisation de l'habilité motrice des patients dialysés et impact de l'obésité et de la sarcopénie
Dr Catherine Lasseur (AURAD Aquitaine - Bordeaux) le 11 Mai 2017
Les modalités idéales de réhabilitation physique chez les patients dialysés ne sont à ce jour pas définies du fait notamment du manque de données quantifiant et comparant les déficits de performance physique chez ces patients par rapport aux sujets sains. Nous manquons aussi chez ces patients, de données en termes de composition corporelle qui...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Am J Transplant. 2017 ; 17(4):1020-1030.
La conversion précoce à une bithérapie prednisone/évérolimus dans une logique d'épargne en anticalcineurines est associée à un bénéfice de fonction et d'histologie du greffon : résultats de l'essai randomisé contrôlé MECANO
Dr Rebecca Sberro-Soussan (Hôpital Necker - Paris) le 11 Mai 2017
Les complications de l’immunosuppression, en particulier celles associées aux anticalcineurines (nephrotoxixité, risque cardiovasculaire), tendent à redéfinir les traitements de maintenance. Une méta-analyse récente a montré que la diminution des anticalcineurines (CNI) était associée à une meilleure survie du greffon. Cependant l’allègement de l’IS...  
Lire la suite
Compte Rendu
Source : American Transplant Congress 2017
Réévaluation du traitement d'induction par la Thymoglobuline en transplantation rénale (RETHINK) : analyse du registre pédiatrique des essais rénaux et des études collaboratives en Amérique du Nord (NAPRTCS)
Pr Gabriel Choukroun (CHU SUD - Amiens) le 5 Mai 2017
Il n'existe pas de consensus sur la dose optimale de Thymoglobuline (TMG) à utiliser en traitement d’induction (IS) en transplantation pédiatrique (KTx). Les auteurs de ce travail ont cherché à identifier les variations de doses d'induction de TMG entre les centres et si une dose de TMG plus faible fournit une IS sûre et efficace par rapport à
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Nephro.fr - Actu'Hebdo Mai 2017
« Les 7 grands défis qui attendent l'hôpital... et la ministre Agnès Buzyn »
le 24 Mai 2017
Challenges, 19 mai 2017 Challenges observe que « pas moins de 30.000 visiteurs ont afflué au grand-rendez-vous annuel des hôpitaux, Paris Healthcare Week. Un monde hospitalier confronté à de vastes bouleversements », note l’article, qui fait un « tour d'horizon des défis qui attendent l'hôpital ». Challenges relève notamment qu’il faut « améliorer la...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Nephro.fr - Actu'Hebdo Mai 2017
« Le partenariat entre Google DeepMind et les hôpitaux londoniens à nouveau critiqué »
le 24 Mai 2017
Le Monde évoque une « affaire [qui] avait fait grand bruit au printemps dernier : DeepMind, une entreprise d’intelligence artificielle appartenant à Google et basée à Londres, s’était vu transmettre les données de 1,6 million de patients des hôpitaux londoniens du NHS, le service de santé britannique, dans le cadre d’un partenariat ». Le journal indique que « l’une des principales bases...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Nephro.fr - Actu'Hebdo Mai 2017
« Maladie des reins : qu'est-ce que la pyélonéphrite ? »
le 18 Mai 2017
Médisite observe que « parmi les nombreuses maladies des reins, la pyélonéphrite occupe une place un peu particulière par son caractère ascendant, puisqu’il s’agit d’une infection urinaire haute. A quoi est-elle due ? Peut-elle provoquer une insuffisance rénale ? ». L’article explique que « dans la majorité des cas, la pyélonéphrite constitue une complication de la cystite aigüe...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Nephro.fr - Actu'Hebdo Mai 2017
« Paracétamol, ibuprofène, aspirine : comment choisir le bon antidouleur ? »
le 18 Mai 2017
Ouest France rappelle à ses lecteurs que « pour soulager la fièvre, les maux de tête, les douleurs dentaires, les douleurs inflammatoires, les migraines, les règles douloureuses, les courbatures, les brûlures, vous avez le choix entre le paracétamol, l’ibuprofène ou l’aspirine. Comment choisir l’antidouleur le plus adapté à vos besoins ? », demande le journal...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Nephro.fr - Actu'Hebdo Mai 2017
« La dialyse, leur quotidien »
le 11 Mai 2017
Le Télégramme publie un reportage au sein de l’AUB Santé de Morlaix (Finistère), établissement de santé privé à but non lucratif, qui « intervient dans les domaines des alternatives à l'hospitalisation au service des patients atteints d'une insuffisance rénale chronique et au service des patients pris en charge dans le cadre de l'Hospitalisation à Domicile ». Le journal explique que « dans ses locaux...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Nephro.fr - Actu'Hebdo Mai 2017
« Un test d'urine pour le suivi d'une greffe de rein »
le 11 Mai 2017
Top Santé indique en effet qu’« un test d'urine pourrait permettre de détecter de manière précoce si une transplantation rénale va échouer et pourquoi, selon les résultats d'une étude publiée dans la revue médicale European Congress of Clinical Microbiology and Infectious Diseases ». « Une découverte de taille, car les transplantations de reins...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Nephro.fr - métabolisme phosphocalcique Avril 2017
« Manger plus salé ne fait pas boire plus »
le 2 Mai 2017
Sciences et Avenir fait savoir qu’« une expérience menée lors d’une simulation d’un vol longue durée vers Mars démontre qu’une nourriture plus salée n’augmente pas le besoin de boire de l’eau mais au contraire donne faim. Un résultat qui révèle le rôle insoupçonné de l’urine ». Le magazine explique ainsi que « c’est une idée reçue bien ancrée que viennent d’abattre...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Nephro.fr - métabolisme phosphocalcique Avril 2017
« 7 alternatives saines au café pour affronter le lundi »
le 2 Mai 2017
Le Huffington Post remarque : « Impossible pour vous de sortir du brouillard sans votre petite (ou grande) tasse de café ? Parce qu'il n'est pas forcement notre meilleur allié santé, on vous offre 7 alternatives saines et énergisantes au "petit noir" pour surmonter le lundi ». Le magazine évoque notamment les fruits secs : « En plus d’être faciles à emporter au bureau ou en cours...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Nephro.fr - métabolisme phosphocalcique Avril 2017
« Ce qu'il faut savoir sur les bienfaits, ou pas, du chocolat »
le 2 Mai 2017
A l’occasion de Pâques, La Montagne se penche sur le chocolat : « Très énergétique, 520 kilocalories pour 100 gr, le chocolat s’accompagne d’un certain nombre de vérités générales autour de ses supposés bienfaits. Treesje Van der Vurst, et Estelle Lecat-Rudel, toutes deux diététiciennes à Clermont-Ferrand, font le point ». Le journal pose notamment cette question...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Nephro.fr - métabolisme phosphocalcique Avril 2017
« Metaleurop : les habitants intoxiqués au cadmium ? »
le 2 Mai 2017
C’est ce que se demande BFMTV, qui explique que « l'ancienne fonderie du Nord n'est plus en activité depuis 2003, mais la pollution des sols alentour, notamment au cadmium, est patente ». L’article souligne ainsi que « le métal 3 fois plus toxique que le plomb reste ancré dans les sols des communes alentour. Les taux de cadmium sont compris entre 1 et...
Lire la suite