Envoi du mail en cours
 

Archives - Nephro.fr - Transplantation rénale

2017
2016

Janvier

Février

Mars

Avril

Mai

Juin

Juillet

Août

Septembre

Octobre

Novembre

Décembre

Janvier

Février

Mars

Avril

Mai

Juin

Juillet

Août

Septembre

Octobre

Novembre

Décembre

Avec le soutien institutionnel
du laboratoire
Avec le soutien institutionnel
du laboratoire
  L'edito du rédacteur en chef  
   

Cher(e)

Les progrès en matière de transplantation ont concerné ces dernières années la prise en charge chirurgicale, le développement et le maniement de nouveaux immunosuppresseurs et la meilleure connaissance des mécanismes du rejet médié par les anticorps anti-HLA, présent au moment de la greffe ou apparu au décours. Le traitement des complications survenant précocement ou à distance de la transplantation a également eu un impact important sur la survie des patients greffés.
Dans ce nouveau numéro de nephro.fr consacré à la transplantation, nos collègues ont analysé des publications récentes qui sont d’importance pour notre activité.
Nous connaissons les mécanismes d’action et les effets secondaires des inhibiteurs de mTOR, il semble bien que même utilisés à faible dose, ces médicaments administrés en début de greffe sont responsables de retard de cicatrisation.
Dans une étude de pharmacocinétique réalisée en cross-over, les auteurs ont comparé les 3 formulations disponibles de tacrolimus et montré que ces formulations n’avaient pas les mêmes propriétés. Ils proposent un coefficient permettant de prédire la variabilité entre les 3 produits et d’anticiper les cibles optimales nécessaires à la prévention du rejet sans induire de toxicité.
Enfin, la présence d’anticorps pré-formés dirigés contre le système HLA du donneur avant greffe et l’apparition de ces anticorps au décours, est associée à un risque de rejet humoral significatif et préoccupant rendant la prise en charge de la greffe délicate. Le monitoring de ces anticorps est indispensable. Nous attendons toujours qu’une stratégie réellement efficace pour traiter ces patients soit développée.
Chers collègues, chers amis, bonne lecture !
Pr Gabriel Choukroun (CHU SUD, Amiens)

Comité de rédaction
Pr Gabriel Choukroun (Amiens)
Rédacteur en chef

Rédacteurs
Pr Bruno Moulin (Strasbourg)
Dr Rébecca Sberro-Soussan (Paris)
Dr Maité Jaureguy (Amiens)
  articles scientifiques  
   
Difficultés de cicatrisation chez les patients transplantés rénaux traités par évérolimus
Par le Dr Maïté Jauréguy (CHU Amiens, Amiens)
Les problèmes de cicatrisation (wound healing adverse events, WHAE) représentent la complication chirurgicale la plus fréquente après la greffe et sont source d’une morbidité accrue. L’utilisation de novo des inhibiteurs de mTOR (mTORi) est associée de façon dose-dépendante à une augmentation de l’incidence de ces complications. La prescription...
Lire cet article
Article commenté :
Wound Healing Complications in Kidney Transplant Recipients Receiving Everolimus
Ueno P, Felipe C, Ferreira A et al.
Transplantation. 2017 ; 101(4):844-850.
 

Pharmacocinétique comparée de 3 formulations de tacrolimus dans une étude prospective, randomisée, en ouvert et en cross-over
Par le Pr Gabriel Choukroun (CHU SUD, Amiens)
Cette étude réalisée en cross-over comporte 3 séquences et évalue la pharmacocinétique des trois formulations de tacrolimus disponibles en France, capsules à libération immédiate administrées deux fois par jour [IR-Tac] ; capsules à libération prolongée en une prise par jour [ERTac] ; et nouveaux comprimés...
Lire cet article
Article commenté :
A Steady-State Head-to-Head Pharmacokinetic Comparison of All FK-506 (Tacrolimus) Formulations (ASTCOFF): An Open-Label, Prospective, Randomized, Two-Arm, Three-Period Crossover Study
Tremblay S, Nigro V, Weinberg J et al.
Am J Transplant. 2017 ; 17(2):432-442.
 

Rejet aigu humoral lié à la présence d'anticorps anti-HLA spécifiques du donneur (DSA) selon qu'ils sont « de novo » ou « préformés »
Par le Dr Rebecca Sberro-Soussan (Hôpital Necker, Paris)
La transplantation chez les patients hyperimmunisés avec des anti-HLA spécifiques du donneur (DSA) historiques s’est répandue ces dernières années avec des résultats satisfaisants en termes de survie du greffon et du patient. Au cours du temps, le patient transplanté peut néanmoins développer des DSA de novo, qu’il a donc acquis au cours...
Lire cet article
Article commenté :
Antibody-Mediated Rejection Due to Preexisting versus De Novo Donor-Specific Antibodies in Kidney Allograft Recipients
Aubert O, Loupy A, Hidalgo L et al.
J Am Soc Nephrol. 2017 Mar 2. doi: 10.1681/ASN.2016070797.
  interviews  
   
ITW Transplantation rénale ABO incompatible
Par le Pr Philippe Grimbert (CHU Henri-Mondor, Créteil)


Voir la video
  vos patients ont lu  
   

« Le nombre de greffes d'organes ne cesse de croître, la liste d'attente aussi »
Le Figaro 20 mars 2017

Le Figaro note en effet qu’« avec près de 6000 patients greffés en 2016, l’objectif du plan greffe 2012-2016 a été dépassé. Mais plus de 20.000 personnes sont toujours en attente d’un organe ». Le journal indique ainsi qu’« en 2016, 5891 organes ont été greffés, soit 2,5% de plus qu’en 2015. […] L’année 2016, comme 2015, dépasse les 5700 greffes annuelles...
Lire cet article
 

« Greffés et transplanteurs courent pour le don d'organes »
Ouest France 28 mars 2017

Ouest France fait savoir que « deux médecins transplanteurs et leurs anciens patients, greffés du rein, participent à la Course du cœur. En 4 jours et 4 nuits, ils vont parcourir plus de 800 kilomètres pour parler du don d’organes ». Le journal relève ainsi : « A pied, à vélo, en roller et même déguisés : voilà à quoi ressemble la Course du cœur qui fête...
Lire cet article
 

« Transplantation : vers des greffons "longue conservation" ? »
Le Point 10 mars 2017

Le Point observe qu’« en plus du manque de donneurs, les chirurgiens doivent composer avec la nécessité de transplanter rapidement les organes après leur prélèvement. Des équipes recherchent donc, partout dans le monde, le moyen de conserver plus longtemps les précieux greffons, soit pour pouvoir les transporter plus loin et répondre aux besoins les plus urgents, soit pour créer des «biobanques» avec ceux qui n'ont pas été immédiatement utilisés », note...
Lire cet article
 

Pour accéder au texte intégral des articles, vous devez utiliser vos codes personnels : J'ai oublié mes codes d'accès, envoyez-les moi.

La newsletter Transplantation rénale est un service Mediscoop.net édité par Santor Edition.
Les informations diffusées dans le cadre du service bibliographique peuvent éventuellement discuter ou suggérer certaines thérapeutiques qui ne sont pas validées par l’AMM.

Mediscoop.net est inscrit à la CPPAP sous le numéro : 0916 W 92432 et enregistré à la BNF sous le numéro ISSN 2427-660X

Santor Edition:
Directeur de la publication: Thierry Klein
Directeur des rédactions: Dr Caroline Reitz
Le choix et le traitement des sujets de la newsletter sont sous l'autorité d'un comité de rédaction ad hoc travaillant sous le contrôle du comité de rédaction du site.
Tous les articles publiés sont sous la responsabilité de leurs auteurs et de l'éditeur. Pour nous faire part de vos commentaires : écrivez à editorial@santor.net

Cette newsletter a été envoyée à 24904 spécialistes

Nephro.fr présente Nephro.fr présente Mediscoop.net