Envoi du mail en cours
 

Cancérologie

2943 articles dans cet axe pathologique
3 caractères minimum
En attendant le futur, restons dans le présent ! Le cisplatine reste le meilleur en première ligne des carcinomes urothéliaux
Article Commenté
Source : Ann Oncol. 2017 Oct 25. doi: 10.1093/annonc/mdx692.
En attendant le futur, restons dans le présent ! Le cisplatine reste le meilleur en première ligne des carcinomes urothéliaux
Dr Marine Gross-Goupil (CHU Saint André - Bordeaux) le 17 Novembre 2017
Même si les recommandations de la prise en charge des cancers urothéliaux vont évoluer dans les semaines à venir, avec l’autorisation de deux immunocheckpoints, atezolizumab, pembrolizumab, en 1ère ligne des patients « unfit » au cisplatine, reste que le standard est, et demeurera sans doute encore un peu, de privilégier le cisplatine tant qu’il est possible. Ce qui n’est pas toujours le cas à l’heure actuelle…
Lire la suite
Articles scientifiques (2291)
Cas à discuter (21)
Cas cliniques (71)
Vos patients ont lu (560)
Article Commenté
Source : Ann Oncol. 2017 Oct 25. doi: 10.1093/annonc/mdx692.
En attendant le futur, restons dans le présent ! Le cisplatine reste le meilleur en première ligne des carcinomes urothéliaux
Dr Marine Gross-Goupil (CHU Saint André - Bordeaux) le 17 Novembre 2017
Même si les recommandations de la prise en charge des cancers urothéliaux vont évoluer dans les semaines à venir, avec l’autorisation de deux immunocheckpoints, atezolizumab, pembrolizumab, en 1ère ligne des patients « unfit » au cisplatine, reste que le standard est, et demeurera sans doute encore un peu, de privilégier le cisplatine tant qu’il est possible. Ce qui n’est pas toujours le cas à l’heure actuelle…
Lire la suite
Article Commenté
Source : Mol Cancer Res. 2017 ; 15(11):1608-1622.
ADAM12 : une nouvelle cible antitumorale et antiangiogénique dans le cancer du sein ?
Pr David Smadja (Hôpital Européen Georges-Pompidou - Paris) le 16 Novembre 2017
Les protéines de la famille ADAM sont des métalloendopeptidases transmembranaires et sécrétées. Tous les ADAM sont caractérisés par une organisation en 5 régions : un prodomaine, un domaine métalloprotéases, un domaine deìsinteìgrine, une région riche en cystéines et une région de type EGF (epidermal growth factor). Ces protéines ADAM ont de nombreux rôles dans la promotion...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Oncologist. 2017 Sep 26. doi: 10.1634/theoncologist.2017-0205.
Facteurs de risques d'évènements thromboemboliques veineux et de mortalité précoce dans le cancer du poumon
Dr Nicolas Gendron (Hôpital Bichat-Claude-Bernard - Paris) le 16 Novembre 2017
La deuxième cause de mortalité dans le cancer est la survenue d’une maladie thromboembolique veineuse. Par ailleurs, l'incidence des cancers chez les patients présentant un premier évènement thromboembolique veineux (ETV) est connue, mais l'incidence de ces évènements au cours d’un cancer actif, leur récidive et le risque de mortalité précoce associé sont difficiles à estimer...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Anticancer Res. 2017 ; 37(10):5565-5571.
Les patients avec des taux élevés de progéniteurs endothéliaux pré-chimiothérapie répondent mieux au traitement anti-angiogénique dans le cancer du poumon non à petites cellules
Pr David Smadja (Hôpital Européen Georges-Pompidou - Paris) le 16 Novembre 2017
Les progéniteurs endothéliaux circulants (PEC) sont des cellules immatures provenant de la moelle osseuse ou des vaisseaux eux-mêmes permettant la néo-vascularisation chez l’adulte. La mobilisation des PEC de la moelle osseuse est une étape cruciale dans la formation de vaisseaux sanguins de novo, et de nombreuses publications ont démontré que les taux de PEC du sang périphérique étaient...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Leukemia. 2017 ; 31(8):1808-1815
Relation entre les critères d'éligibilité et les AEs dans les essais randomisés menés dans les hémopathies malignes
Pr Vincent Lévy (Hôpital Avicenne - Bobigny) le 16 Novembre 2017
La grande majorité des essais randomisés en hématologie utilisent des critères d’éligibilité permettant de limiter l’inclusion à des patients « fit » et homogènes. Sont ainsi diminués les effets de certaines caractéristiques des patients sur l’effet du traitement ou le risque de voir apparaître des AEs trop nombreux. Des études antérieures ont par ailleurs montré qu’en moyenne 81% des ECT excluaient...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Blood. 2017 ; 130(19):2055-2063
Résultats de Phase I de l'ADAMTS13 recombinant dans le traitement du PTT héréditaire
Dr Nicolas Gendron (Hôpital Bichat-Claude-Bernard - Paris) le 16 Novembre 2017
Le PTT est une microangiopathie thrombotique au cours de laquelle l’agrégation des plaquettes au facteur von Willebrand (vWF) entraine une thrombopénie profonde, une anémie hémolytique ainsi que des microthrombis vasculaires disséminés responsables de la symptomatologie. Les facteurs déclenchant les poussées de PTT sont liés à l’augmentation des taux de vWF (inflammation, infections...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Leukemia. 2017 Sep 22. doi: 10.1038/leu.2017.298.
La progression vers la fibrose dans la PV : impact de mutations précoces
Pr Nicole Casadevall (Hôpital Saint-Antoine - Paris) le 16 Novembre 2017
La semaine dernière je vous rapportais un article signé par Passamonti et collaborateurs qui présentaient un score pronostique établi à partir de données cliniques et moléculaires pour prédire la survie des patients avec myélofibrose post PV et post TE. Ce score, auquel ils ont donné le nom de MYSEC-PM, est plus adapté à la fibrose secondaire à la PV ou la TE que le score IPPS qui s’applique...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Ann Oncol. 2017 Nov 2. doi: 10.1093/annonc/mdx716
L'enoxaparine additionnée au traitement standard des cancers bronchiques à petites cellules n'améliore pas la survie globale
Dr Nicolas Gendron (Hôpital Bichat-Claude-Bernard - Paris) le 16 Novembre 2017
Ek et ses collègues nous présentent ici les résultats de l’étude RASTEN. Il s’agit d’une étude randomisée, multicentrique évaluant l’effet de l’addition de l’enoxaparine à dose supraprophylactique (1mg/kg) au traitement standard des patients avec un cancer bronchique à petites cellules (CBPC) nouvellement diagnostiqué. L’enoxaparine était débutée le premier jour de la chimiothérapie et...
Lire la suite
Article Commenté
Source : J Clin Oncol. 2017 ; 35(32):3678-3687.
L'impact du niveau socio-éducatif sur les LAM
Dr Pierre Hirsch (Hôpital Saint-Antoine - Paris) le 16 Novembre 2017
De très nombreux facteurs pronostiques sont identifiés dans les LAM. Ils concernent principalement les caractéristiques physiologiques des malades (âge, antécédents…) ou les caractéristiques génétiques de la maladie (caryotype, mutations…). L’impact des facteurs socio-économiques et en particulier du niveau de revenu et du niveau éducatif est plus débattu. Les rares études réalisées à ce sujet sont...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Nat Commun. 2017 ; 8(1):755.
NFAT2 est un régulateur central du phénotype anergique dans la LLC
Pr Vincent Lévy (Hôpital Avicenne - Bobigny) le 9 Novembre 2017
Les cellules de LLC sont des proliférations de cellules B qui lorsqu’elles sont anergiques - c’est-à-dire ne répondant pas à la stimulation du BCR – ont une évolution plus indolente que lorsqu’elles restent sensibles à la stimulation par le BCR.Environ 10% des patients vont présenter au cours de leur maladie une transformation de leur maladie en lymphome agressif, ou lymphome de Richter dont...
Lire la suite
Cas a discuter
Source : e-Psy Février 2016
Internet
Pr Jean-Louis Pujol (CHU et IRCM INSERM U 1194 - Montpellier) le 17 Février 2016
Solution de la vignette Voici deux extraits de verbatim. Première patiente : « Ne serait-ce que, pour moi-même. Mais sinon, non je vous dis, si on va chercher sur internet, on va être plus malade qu’on en l’est alors. Et pour tout. Donc c’est pas la peine ». Deuxième patiente : « Oui c’est pour ça que moi recherche d’information, je sais que y’a tellement de choses qui sont diffusées, qui sont complètement idiotes et nocives quelques fois que j’ai...
Lire la suite
Cas a discuter
Source : e-Psy Novembre 2015
La vie de tous les jours…
Pr Jean-Louis Pujol (CHU et IRCM INSERM U 1194 - Montpellier) le 9 Décembre 2015
Une patiente en cours de chimiothérapie palliative pour un cancer bronchique tient ce discours : « Ça, je me rends compte que plus ça va, plus je recule et même en ayant une vie plus compliquée, j’accepte toujours pour l’instant mais bon je vais aussi, je vais aussi imaginer, ça. [...] » Solution de la vignette La patiente est dans une dynamique d'appropriation de la maladie. C'est un compromis en vue de ne pas passer à l'acte : la limite de ce qui est...
Lire la suite
Cas a discuter
Source : e-Psy Juillet 2015
Emergence de la question du devenir
Pr Jean-Louis Pujol (CHU et IRCM INSERM U 1194 - Montpellier) le 16 Juillet 2015
Patient de la soixantaine atteint d’un cancer du poumon, en cours de chimiothérapie : « Moi ma question c’est savoir comment ça va évoluer…, je…, je suis braqué là-dessus. Et puis à chaque fois, j’essayais de poser la question et puis on me dit « ben en fonction de » voilà. Mais le patient il aime bien… il veut une réponse tout de suite. » Solution de la vignette Ce verbatim nous semble illustrer la contrainte...
Lire la suite
Cas a discuter
Source : e-Thorax Juillet 2015
Une pneumonie subaiguë
Pr Jean-Louis Pujol (CHU et IRCM INSERM U 1194 - Montpellier) le 9 Juillet 2015
Solution du cas Il s’agit d’un adénocarcinome pulmonaire. L’hypothèse est renforcée par une positivité franche du marquage nucléaire par le TTF1. La présentation clinique très préoccupante rend impossible un traitement par chimiothérapie. Alors que le patient est encore en réanimation, à J2, un traitement par erlotinib 150 mg (inhibiteur de la tyrosine kinase du récepteur de l’EGFR) est débuté. Tous les paramètres cliniques...
Lire la suite
Cas a discuter
Source : e-Thorax Avril 2015
Hémoptysie
Pr Jean-Louis Pujol (CHU et IRCM INSERM U 1194 - Montpellier) le 27 Avril 2015
Solution du cas Les documents sont convaincants pour le diagnostic de séquelles de tuberculose. Il a, à l’évidence, un fibrothorax gauche et le scanner montre aussi quelques dilatations des bronches. La tuberculose pulmonaire est bien sûr l’antécédent auquel il faisait référence. Il y a quatre diagnostics classiques d’hémoptysie chez un ancien tuberculeux : Le premier est celui de récidive de la tuberculose. Or il y a au sommet du lobe inférieur...
Lire la suite
Cas a discuter
Source : e-Psy Avril 2015
Etrange…
Pr Jean-Louis Pujol (CHU et IRCM INSERM U 1194 - Montpellier) le 14 Avril 2015
Patient 1 "Non, non, mais bon c’est pas contagieux non plus. Oh puis moi, je suis quelqu’un d’assez solitaire, j’ai pas besoin qu’on m’entoure spécialement, je peux vivre en autarcie." "Et je me rappelle du vieux temps, là j’étais tout petit, en patois, ils le disaient, parce que toutes les campagnes ont une langue. Ils disaient il faut pas le fréquenter parce que c’est un… un cancéreux." Solution de la...
Lire la suite
Cas a discuter
Source : e-Thorax Février 2015
3 300
Pr Jean-Louis Pujol (CHU et IRCM INSERM U 1194 - Montpellier) le 17 Février 2015
Solution du cas Il s'agit d'un dosage des marqueurs de tumeur germinale. Le taux d'alphafoetoprotéine était de 3 300 ng/m/l ; d'où le titre du cas clinique. Le taux de béta HCG est de 80 U/l. Il s'agit donc d'une tumeur  
Lire la suite
Cas a discuter
Source : e-Psy Novembre 2014
Rationnel ?
Pr Jean-Louis Pujol (CHU et IRCM INSERM U 1194 - Montpellier) le 27 Novembre 2014
Enoncé : Quelle pourrait être la fonction de la rationalisation dans le propos tenu ici par le mari d’une patiente ? : Monsieur N, évoquant ce qu'il considère comme être la faiblesse psychologique de son épouse : "permanent, ça a toujours été permanent, et des fois on se demande si ce n'est pas ça qui déclenche des tumeurs". Solution de la vignette La rationalisation est un mécanisme de défense...
Lire la suite
Cas a discuter
Source : e-Thorax Novembre 2014
155 x 179 x 134 mm
Pr Jean-Louis Pujol (CHU et IRCM INSERM U 1194 - Montpellier) le 20 Novembre 2014
Solution du cas Il s'agit d'une tumeur dont l'exérèse a pu être effectuée. L'aspect macroscopique était typique : apposition de différents tissus matures y compris de cheveux. Diagnostic final :
Lire la suite
Cas a discuter
Source : e-Thorax Septembre 2014
Pollakiurie et dorsale
Pr Jean-Louis Pujol (CHU et IRCM INSERM U 1194 - Montpellier) le 26 Septembre 2014
Solution du cas Les anomalies étaient les suivantes : Figure 1 : tri-cytopénie. Figure 2 : leucémie aigüe myélo-blastique évolutive. Figure 3 : cancer de la vessie (diagnostic par biopsie sous cystoscopie). Figure 4 : métastases de l’apophyse épineuse de D4 (adénocarcinome de type pulmonaire ; diagnostic sur histologie de ponction ; architecture acineuse,
Lire la suite
Cas Clinique
Source : NeuroScoop.net - Actu'Hebdo Mars 2017
Une histoire (Hi)Stone
Dr Charlotte Bonnet (CHU - Bordeaux) le 6 Mars 2017
Mr T., 42 ans - Se présente pour diplopie en octobre 2013, évoluant progressivement depuis quelques jours - Pas d’antécédent notable ni de traitement - Examen clinique : atteinte du VI droit - Score OMS 1  
Lire la suite
Cas Clinique
Source : Cancero.net - Actu'Hebdo Janvier 2017
Une urgence qui presse
M Mathieu Jamelot (Hôpital Jacques Monod - Montivilliers) le 9 Janvier 2017
Mme O., patiente de 61 ans, est prise en charge en octobre 2014 dans le service d’oncologie médicale du Groupe Hospitalier du Havre pour un carcinome épidermoïde de l’utérus métastatique. Traitement initial par 3 cures de chimiothérapie par carboplatine-Taxol. Pas d’antécédents à signaler, absence de localisation secondaire au niveau cérébral. Mais…
Lire la suite
Cas Clinique
Source : NeuroScoop.net - Actu'Hebdo Décembre 2016
Apparences trompeuses
Dr Julien Boetto (CHU - Montpellier) le 4 Octobre 2016
Données cliniques : Garçon, 14 ans ; Pas d’antécédent personnel ou familial ; Tableau d’hypertension intracrânienne progressif depuis 1 mois ; Vomissements itératifs ; Réalisation d’un bilan d’imagerie cérébrale...
Lire la suite
Cas Clinique
Source : NeuroScoop.net - Actu'Hebdo Septembre 2016
L’unicité diagnostique n’est pas toujours là où on l’attend
Dr Moncef Berhouma (Hôpital Pierre-Wertheimer - Lyon) le 26 Juillet 2016
- Homme de 74 ans - Antécédents : HTA et adénome prostatique - Tableau d’occlusion colique nécessitant une chirurgie en urgence : Adénocarcinome colique – Résection en mars 2013 Bilan d’extension (mars 2013) : localisation cérébrale unique temporale droite – Patient neurologiquement asymptomatique. Décision de chimiothérapie pour adénocarcinome colique en avril 2013...  
Lire la suite
Cas Clinique
Source : NeuroScoop.net - Actu'Hebdo Juillet 2016
Une pastille à faire fondre dans la tête : deux cas cliniques
Pr Johan Pallud (CH Sainte-Anne, Université Paris-Descartes) le 20 Juin 2016
Cas clinique n°1. Chimiothérapie in situ en 1ère ligne avec protocole Stupp. Patient de 58 ans, droitier, KPS 100. Crise d’épilepsie partielle motrice inaugurale. Découverte d’une lésion nécrotique fronto-centrale droite...
Lire la suite
Cas Clinique
Source : NeuroScoop.net - Actu'Hebdo Juillet 2016
Une pastille à faire fondre dans la tête : deux cas cliniques
Pr Johan Pallud (CH Sainte-Anne, Université Paris-Descartes) le 19 Juin 2016
Cas clinique n°2. Patiente de 41 ans, droitière, KPS 100 présentant des céphalées inaugurales qui conduisent à la découverte d’une lésion nécrotique temporale droite. Résection sub-totale de la prise de contraste sous neuronavigation IRM...
Lire la suite
Cas Clinique
Source : NeuroScoop.net - Actu'Hebdo Mai 2016
Les œillères
Dr Aymeric Amelot (Hôpital Necker - Paris) le 25 Avril 2016
Matheo, 12 ans. - ATCD : Bronchiolite et asthme du nourrisson - HDM : Pédiatre pour Baisse de l’Acuité Visuelle et une Hémianopsie Bi-Temporale Localisation du problème ?
Lire la suite
Cas Clinique
Source : NeuroScoop.net - Actu'Hebdo Mars 2016
Une tumeur simulant un méningiome
Dr Arnault Tauziède-Espariat (AP-HP Lariboisière - Paris) le 25 Février 2016
Histoire de la maladie : Patiente âgée de 65 ans, sans antécédents particuliers, adressée en urgence pour hémiparésie sévère droite d’installation progressive depuis 2 mois. Une IRM cérébrale est réalisée :
Lire la suite
Cas Clinique
Source : NeuroScoop.net - Actu'Hebdo Février 2016
Un méningiome bien trop agressif…
Dr François-Xavier Ferracci (CHU Rouen Charles-Nicolle) le 7 Janvier 2016
Clinique Patiente de 39 ans, droitière ATCD : Thalassémie mineure, Asthme Céphalées depuis 2 mois Difficultés de concentration Ralentissement psychomoteur Désorientation temporelle  
Lire la suite
Cas Clinique
Source : NeuroScoop.net - Actu'Hebdo Janvier 2016
Dommage collatéral
Dr Patrizia Farina (Hôpital de la Timone - Marseille) le 23 Novembre 2015
- Patiente de 54 ans, femme, sans antécédent particulier - Juin 2011 : asthénie, apathie - Juillet 2011 : apparition d’un tableau de désorientation temporo-spatiale - Scanner +IRM cérébral : multiples lésions intra-cérébrales de haut grade situées dans l'hémisphère gauche - 18/08/2011 : biopsie chirurgicale nodule temporal gauche
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Cancero.net - Actu'Hebdo Novembre 2017
« Dépistage cancer du sein : le bon moment, c'est après 50 ans »
le 17 Novembre 2017
« La concertation scientifique et citoyenne organisée sur le dépistage du cancer du sein a débouché sur une rénovation du dispositif, avec une meilleure information des femmes. C'était urgent ! », affirme le Dr Dominique Pierrat dans Top Santé. « Dans mon service, on observe une augmentation de la taille des cancers du sein chez des femmes de moins de 50 ans qui attendent pour consulter car elles ont entendu...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Cancero.net - Actu'Hebdo Novembre 2017
« Un logiciel calcule pour chaque femme le risque de cancer du sein »
le 17 Novembre 2017
« Développé par une société française, cet outil intègre quatre facteurs de risque puis suggère la fréquence à laquelle des examens de contrôle seront nécessaires », révèle le journal Les Echos. « Personnaliser le dépistage du cancer du sein. C'est l'objectif du logiciel MammoRisk, développé par la société française Statlife et qu'explore l'Institut Gustave Roussy. Cet outil calcule...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Cancero.net - Actu'Hebdo Novembre 2017
« Cancer : les antibiotiques réduisent l'efficacité de l'immunothérapie »
le 17 Novembre 2017
« C'est ainsi que des spécialistes [de Gustave Roussy, l'Inserm, l'Inra, l'AP-HP, IHU Méditerranée Infection et l'université Paris-Sud] expliquent en partie pourquoi ce traitement novateur, très efficace, ne donne pas toujours les effets attendus », révèle Anne Jeanblanc dans Le Point. La journaliste rappelle au préalable que « l'immunothérapie est une véritable révolution thérapeutique, dont les bénéfices...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Cancero.net - TVC scoop Novembre 2017
« Arrêt d'une étude de phase III » sur le rivaroxaban
le 16 Novembre 2017
L’Express indique en effet que « Bayer a annoncé avoir arrêté de manière anticipée une nouvelle étude sur l'anticoagulant […], car celle-ci indiquait une efficacité comparable à d'autres traitements ». Le magazine explique que « l'étude de phase III [sur le rivaroxaban] comparait ce médicament à l'aspirine chez les patients ayant subi une embolie d'origine indéterminée et a révélé, en cours de...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Hemato.net - Actu'Hebdo Novembre 2017
« Maladie de Crohn : les médicaments rendent à risque de lymphome »
le 16 Novembre 2017
Médisite rend compte d’une étude de chercheurs de l’ANSM parue dans le JAMA : « Les résultats démontrent que parmi les patients atteints d'une maladie intestinale inflammatoire, ceux qui reçoivent un traitement à la thiopurine ou aux anti-TNF alpha auraient un risque accru de contracter un lymphome ». L’article indique que « les chercheurs de l'ANSM ont utilisé les données de l'Assurance maladie comprenant...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Cancero.net - TVC scoop Novembre 2017
« La clinique des anticoagulants de Dole, un exemple national »
le 16 Novembre 2017
Le Progrès constate qu’« il y a moins de 10 cliniques des anticoagulants (CAC) en France dont une à Dole. La CAC propose une formation des patients pour qu’ils (com) prennent bien leur traitement et assure une mission de surveillance pour éviter les complications ». Le journal rappelle en effet que « les patients sous anticoagulant doivent en permanence avoir un traitement adapté. L’équilibre se mesure régulièrement...  
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Cancero.net - TVC scoop Novembre 2017
« Thrombose portale : la définition »
le 16 Novembre 2017
Médisite rappelle que « par définition, une thrombose est l’obstruction d’un vaisseau sanguin par un thrombus (caillot de sang). On distingue différentes thromboses selon les vaisseaux touchés, comme la veine porte… ». L’article explique ainsi qu’« on parle de thrombose portale lorsque la veine porte, qui transporte le sang du système digestif vers le foie, est obstruée par un caillot. N’importe quelle partie de...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Hemato.net - Actu'Hebdo Novembre 2017
« 7 maladies que vous pouvez avoir sans le savoir »
le 16 Novembre 2017
Médisite constate en effet que « certaines maladies évoluent silencieusement... et ne sont découvertes qu'à des stades avancés, graves, voire parfois sans guérison possible. Pour certaines, ce sont des milliers de malades qui s'ignorent ». Le site d’informations dresse une liste de 7 d’entre elles, et explique « comment savoir si on en est atteint ». Il évoque notamment l’hémochromatose, causée par « trop de fer dans le...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Hemato.net - Actu'Hebdo Novembre 2017
« Cancer : le lymphome folliculaire »
le 9 Novembre 2017
Médisite explique que « le lymphome folliculaire fait partie des lymphomes non hodgkiniens (LNH). Il se développe à partir des lymphocytes B, c'est-à-dire des globules blancs spécialisés dans la production d'anticorps. Quels sont les symptômes du lymphome folliculaire ? Comment est-il traité ? », s’interroge le site d’informations. Il précise tout d’abord quels en sont les « signes »...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Hemato.net - Actu'Hebdo Novembre 2017
« Deuxième thérapie génique contre le lymphome approuvée aux Etats-Unis »
le 9 Novembre 2017
Sciences et Avenir note en effet que « la FDA, l'agence américaine des produits alimentaires et des médicaments, a approuvé la mise sur le marché de la deuxième thérapie génique dans le monde [axicabtagene ciloleucel], pour traiter des lymphomes non hodgkiniens agressifs, une tumeur du système lymphatique ». Le magazine explique que « cette nouvelle classe de traitement consiste...
Lire la suite