Envoi du mail en cours
 

PATHOLOGIES

1294 articles dans cet axe pathologique
3 caractères minimum
Etude APHINITY ou le double blocage HER2 en adjuvant avec le pertuzumab : une étude positive oui, mais très modestement !
Compte Rendu
Source : ASCO - Annual Meeting 2017
Etude APHINITY ou le double blocage HER2 en adjuvant avec le pertuzumab : une étude positive oui, mais très modestement !
Dr Florence Dalenc (Institut Claudius Regaud - Toulouse) le 5 Juin 2017
L’arrivée du trastuzumab (T) en adjuvant a incontestablement modifié l’histoire naturelle des tumeurs HER2+. Cependant, une marge de progression existe encore, notamment pour les patientes (ptes) ayant une tumeur avec envahissement ganglionnaire axillaire (pN+).
Lire la suite
Articles scientifiques (913)
Cas cliniques (55)
Vos patients ont lu (326)
Article Commenté
Source : Lancet Oncol. 2017 ; 18(6):732-742.
Le T-DM1 allonge la survie de nos patientes, la preuve par A+B : résultats à long terme en Survie Globale des études EMILIA et THERESA
Dr Florence Dalenc (Institut Claudius Regaud - Toulouse) le 16 Juin 2017
La revue The Lancet vient de publier dans le même numéro les résultats à long terme, en Survie Globale (SG), des études EMILIA et THERESA, conduites avec le T-DM1 (bras expérimental) à la phase métastatique des cancers du sein HER2+. On rappelle que : l’étude EMILIA a comparé en première ou deuxième ligne le T-DM1, à l’association capécitabine...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Breast Cancer Res Treat. 2017 May 15. doi: 10.1007/s10549-017-4285-6.
Le paclitaxel hebdomadaire reste le taxane de choix pour le traitement adjuvant des cancers du sein triple-négatif
Dr Florence Dalenc (Institut Claudius Regaud - Toulouse) le 9 Juin 2017
On se souvient de l’ixabepilone, un inhibiteur des microtubules, étudié en phase métastatique pour les cancers du sein au début des années 2000. Ce cytotoxique avait montré une efficacité intéressante en monothérapie ou bien associé à la capécitabine, y compris chez des patientes prétraitées par anthracycline et un taxane.
Lire la suite
Article Commenté
Source : J Am Coll Cardiol 2017 ; 69:2681–91
Risques maternels et foetaux de l'anticoagulation chez les femmes enceintes porteuses de valves cardiaques mécaniques
Dr Pierre Attali (Hôpitaux universitaires de Strasbourg) le 7 Juin 2017
Chez les femmes enceintes porteuses de valves cardiaques mécaniques, le traitement anticoagulant par AVK est associé au risque maternel le plus faible, alors que l'utilisation des HBPM est associée au risque fœtal le plus faible. Cependant, le risque fœtal était similaire entre les femmes prenant de la warfarine à une dose ≤ 5 mg par jour et celles...
Lire la suite
Compte Rendu
Source : ASCO - Annual Meeting 2017
Le pembrolizumab pourrait améliorer les taux de réponse histologique complète en néoadjuvant : des raisons d'espérer...
Dr Florence Dalenc (Institut Claudius Regaud - Toulouse) le 6 Juin 2017
Vous avez sûrement déjà entendu parler de l’essai américain, I-SPY 2 du National Cancer Institute, qui est un essai original qualifié de phase II adaptative. À l’aide d’une approche statistique dite « probabilité bayésienne de supériorité par rapport au groupe témoin », les patientes
Lire la suite
Article Commenté
Source : Pain. 2017 ; 158(6):1030-1038.
Facteurs psychologiques et physiques prédictifs de la survenue de douleurs post-opératoires aigües après chirurgie mammaire pour cancer du sein
Pr Françoise Laroche (CETD, Hôpital Saint-Antoine - Paris) le 6 Juin 2017
Il est difficile de savoir quels sont les sujets à risque de douleurs survenant dans les suites d’une chirurgie mammaire oncologique. En effet, les patients n’ont en général pas de douleur en pré-opératoire. Les auteurs ont publié une étude menée chez 74 patients devant subir une intervention chirurgicale mammaire pour cancer du sein. Différents questionnaires ont été renseignés...
Lire la suite
Compte Rendu
Source : ASCO - Annual Meeting 2017
Etude APHINITY ou le double blocage HER2 en adjuvant avec le pertuzumab : une étude positive oui, mais très modestement !
Dr Florence Dalenc (Institut Claudius Regaud - Toulouse) le 5 Juin 2017
L’arrivée du trastuzumab (T) en adjuvant a incontestablement modifié l’histoire naturelle des tumeurs HER2+. Cependant, une marge de progression existe encore, notamment pour les patientes (ptes) ayant une tumeur avec envahissement ganglionnaire axillaire (pN+).
Lire la suite
Compte Rendu
Source : ASCO - Annual Meeting 2017
Traitement néoadjuvant des cancers du sein HER2+ : anthracycline or not ?
Dr Florence Dalenc (Institut Claudius Regaud - Toulouse) le 5 Juin 2017
Plusieurs études ont déjà rapporté des taux de réponse histologique complète (pCR) très intéressants et sans aucun doute améliorés en combinant le trastuzumab (T) au pertuzumab (P) en plus d’une chimiothérapie, surtout pour les femmes ayant une tumeur RH-/HER2+
Lire la suite
Compte Rendu
Source : ASCO - Annual Meeting 2017
Les nouvelles recommandations sur les limites de résection minimales ont permis de faire diminuer de 16% les reprises chirurgicales après tumorectomie mammaire initiale
Dr Marie Brevet (CHU Lyon - Bron) le 5 Juin 2017
Les reprises chirurgicales après tumorectomie initiale d’un cancer du sein sont fréquentes et souvent liées aux limites de résections chirurgicales jugées trop justes par le chirurgien. Les recommandations émises en mai 2014 acceptent des limites de résections minimales
Lire la suite
Compte Rendu
Source : ASCO - Annual Meeting 2017
L'hétérogénéité tumorale explique les différences de réponse aux traitements anti-HER2 dans le cancer du sein
Dr Marie Brevet (CHU Lyon - Bron) le 4 Juin 2017
L’hétérogénéité intra-tumorale est secondaire d’une part à la présence de différents clones de cellules dans la population tumorale et d’autre part à des modifications épigénétiques au sein de chaque clone. L’hétérogénéité de HER2 suit le même schéma avec d’une part une hétérogénéité génétique
Lire la suite
Compte Rendu
Source : ASCO - Annual Meeting 2017
De l'intérêt demain des nouveaux SERD pour le traitement des cancers du sein RH+ : des molécules à suivre avec attention
Dr Florence Dalenc (Institut Claudius Regaud - Toulouse) le 4 Juin 2017
Parmi les molécules présentées en phase précoce, il en est une qui a attiré sans aucun doute l’attention de beaucoup d’entre nous aujourd’hui lors de la session poster : le RAD1901. On sait aujourd’hui que l’apparition d’une mutation ESR1, gène codant pour le RE, peut constituer dans 25
Lire la suite
Cas Clinique
Source : Newsletter Osteonews Décembre 2016
Une fin heureuse
Dr Jacques Fechtenbaum (Hôpital Cochin - Paris) le 3 Janvier 2017
Vous suivez Mme A. née en 1947 pour une ostéoporose post-ménopausique. En 2012, le bilan systématique est normal en dehors d’une hypogammaglobulinémie asymptomatique stable aux alentours de 5g. Le bilan étiologique est normal et l’hématologue consulté met en place...
Lire la suite
Cas Clinique
Source : Newsletter Osteonews Juin 2016
Rachialgie et raideur
Dr Jacques Fechtenbaum (Hôpital Cochin - Paris) le 30 Juin 2016
Mr F., 55 ans, présente des rachialgies diffuses intermittentes d’horaire mécanique, des raideurs rachidiennes et une dysphagie positionnelle. Voici ses radiographies :
Lire la suite
Cas Clinique
Source : Newsletter Osteonews Mai 2016
Quand la cascade fracturaire est trop rapide pour consulter le rhumatologue
Dr Jacques Fechtenbaum (Hôpital Cochin - Paris) le 30 Mai 2016
Mme B.A., née le 05/05/1947, psychologue, sous THS jusqu’en 2012, stoppé lors d’un AVC résolutif, consulte un rhumatologue pour la première fois en février 2016. Elle a bénéficié d’une ostéodensitométrie en 2007 : T-score rachis = -1,5DS ; T-score total col = -1,4DS ; T-score col = -1,2DS...
Lire la suite
Cas Clinique
Source : Newsletter Osteonews Juillet 2015
Comment aider ce patient ?
Dr Jacques Fechtenbaum (Hôpital Cochin - Paris) le 29 Juillet 2015
Mr R., 35 ans, vient vous consulter car il a de plus en plus de douleur de l’épaule gauche, associée à une impotence fonctionnelle. A l’examen, les amplitudes articulaires sont franchement diminuées et douloureuses avec une trophicité musculaire assez bien conservée.   Vous demandez des radiographies :
Lire la suite
Cas Clinique
Source : Newsletter Osteonews Avril 2015
Une cause rare d’ostéoporose secondaire
Dr Jacques Fechtenbaum (Hôpital Cochin - Paris) le 27 Avril 2015
Mme A., 44 ans, non ménopausée est venue vous consulter pour un T score à -3DS à la densitométrie osseuse prescrite suite à 2 fractures de côtes, survenues après un traumatisme de faible énergie. Vous faites votre enquête étiologique à la recherche d’ostéoporose secondaire. Tout le bilan clinique est normal sauf l’examen cutané qui montre les lésions photographiées.
Lire la suite
Cas Clinique
Source : Newsletter Osteonews Février 2015
Attention au traitement des confrères
Dr Jacques Fechtenbaum (Hôpital Cochin - Paris) le 24 Février 2015
Mme T., chirurgien-dentiste de 64 ans, a bénéficié d’une mise en place de prothèse totale de hanche. L’intervention s’est parfaitement déroulée. A J3, elle a fait une rotation brutale sur elle-même et a ressenti une violente douleur de la hanche. Une radiographie a été réalisée :
Lire la suite
Cas Clinique
Source : Newsletter Osteonews Janvier 2015
Il faut faire des « VFA »
Dr Jacques Fechtenbaum (Hôpital Cochin - Paris) le 28 Janvier 2015
Mme L, 78 ans, est traitée depuis 10 ans par bisphophonates per os pour ostéoporose. Elle a présenté depuis 10 jours une recrudescence douloureuse dorsolombalgique spontanée. Lors du contrôle de densitométrie, une VFA est réalisée, dont vous trouverez les images :
Lire la suite
Cas Clinique
Source : Newsletter Osteonews Décembre 2014
La dorsalgie est de diagnostic délicat
Dr Jacques Fechtenbaum (Hôpital Cochin - Paris) le 23 Décembre 2014
Mme T., née en 1979, présente des dorsalgies d’horaire mixte depuis plusieurs années. La radiographie est normale. Devant la persistance des douleurs, une scintigraphie osseuse est prescrite. Le radiologue signale une hyperfixation gauche de T5. Une IRM est alors prescrite :
Lire la suite
Cas Clinique
Source : Newsletter Osteonews Octobre 2014
Attention à la chute
Dr Jacques Fechtenbaum (Hôpital Cochin - Paris) le 30 Octobre 2014
Mme P., 68 ans, vient vous consulter car elle ne peut plus relever sa main droite qui reste pendante. A l’examen, vous diagnostiquez une paralysie des extenseurs de la main correspondant à une atteinte du nerf radial au bras. Vous regardez le bras et vous êtes alerté par une importante angulation postérieure du bras. A l’interrogatoire, Mme P. a fait une première chute, 1 an auparavant avec fracture de l’humérus ostéosynthésée, puis une nouvelle chute 2 mois après avec une nouvelle fracture...
Lire la suite
Cas Clinique
Source : Newsletter Osteonews Juillet 2014
Et on cimente ici aussi ?
Dr Jacques Fechtenbaum (Hôpital Cochin - Paris) le 24 Juillet 2014
Mme P., 80 ans, ostéoporotique, présente 3 fractures vertébrales. Elle a récemment chuté et a présenté une impotence fonctionnelle et de violentes douleurs fessières. La scintigraphie a permis facilement de conclure à une fracture du sacrum. Devant l’importance de l’impotence et afin de réduire la période d’handicap, il a été décidé de cimenter. Mme P. a pu se relever le lendemain. Ci-dessous les radios.
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Cancero.net - Actu'Hebdo Juin 2017
« Cancer du sein : la microscopie pour réduire les opérations »
le 16 Juin 2017
Top Santé fait savoir que « pour réduire les chirurgies répétées des femmes touchées par un cancer du sein, des chercheurs américains ont mis en place un nouveau dispositif, la microscopie photoacoustique en 3D », selon les résultats d'une étude publiée dans la revue médicale Science Advance...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Cancero.net - Actu'Hebdo Juin 2017
« Procès du chirurgien "monstrueux" spécialisé dans le cancer du sein »
le 16 Juin 2017
« Ian Paterson, chirurgien anglais spécialisé dans le cancer du sein qui a multiplié les mastectomies abusives, a été jugé aujourd’hui », fait savoir Femme Actuelle. « Et même lorsque l’intervention était justifiée, les malades n’ont pas bénéficié des soins habituels mais de la propre technique du chirurgien, visant à « préserver le décolleté ». Or...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Cancero.net - Actu'Hebdo Juin 2017
« A Lille, un nouveau test contre le cancer du sein »
le 9 Juin 2017
Le Parisien révèle que « le centre Oscar-Lambret (COL) de Lille va se doter [de Prosigna], un nouvel outil pour lutter contre le cancer du sein ». « Depuis un mois, il permet de mieux orienter les décisions thérapeutiques en révélant l'empreinte génétique de la tumeur : le médecin peut ainsi évaluer le risque de récidive et personnaliser le traitement », poursuit-il...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Cancero.net - Actu'Hebdo Juin 2017
« Les patients transplantés plus à risque de cancer »
le 9 Juin 2017
« Le dépistage du cancer n'est pas un sujet de préoccupation majeur pour les patients transplantés. Ils ont donc plus de risque de décéder de cancer que la population générale », fait savoir Top Santé. « Les chercheurs de l'hôpital St. Michael's de Toronto (Canada) ont examiné les dossiers médicaux de près de 6400 patients ayant reçu une greffe d'organe entre...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : MBRinfo - Actualités Mai 2017
« Pays-Bas : un ancien directeur d'un centre de fertilité serait le père de 19 enfants »
le 30 Mai 2017
Le Figaro relate un « scandale [qui] grandit aux Pays-Bas. Un ancien directeur d'un centre de fertilité situé près de Rotterdam, aux Pays-Bas, est suspecté d'avoir utilisé son propre sperme pour plusieurs dizaines de fécondations in vitro dans les années 1980 ». Le journal constate que « le médecin Jan Karbaat, décédé début avril à l'âge de 89 ans, serait ainsi le père biologique de 19 Néerlandais...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : MBRinfo - Actualités Mai 2017
« La fréquence cardiaque peut détecter les pics de fertilité »
le 30 Mai 2017
C’est ce que titre Parents, qui note : « Notre pouls s’accélère en cas de peur, de stress… Et s’il le faisait aussi au tout début des jours de fertilité ? ». Le magazine rappelle en effet que « chaque mois, une femme n’est fertile que pendant 5 à 6 jours. C’est peu pour concevoir un enfant. Pour choisir le bon moment, il existe déjà des méthodes, comme par exemple la prise de température...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : MBRinfo - Actualités Mai 2017
« Infertilité : les perturbateurs endocriniens jouent-ils un rôle ? »
le 30 Mai 2017
BFMTV se penche sur la semaine de sensibilisation à l'infertilité, « l'occasion de rappeler qu'elle touche un couple sur 5, selon les chiffres de l'Inserm de 2012. […] Pour les chercheurs, il est clair que les perturbateurs endocriniens sont des facteurs importants d'infertilité ». L’article souligne ainsi qu’« en 2012, 18 à 24% des couples étaient touchés par l'infertilité, soit un couple sur cinq...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Cancero.net - Actu'Hebdo Mai 2017
« L'aspirine à faible dose contre le cancer du sein »
le 26 Mai 2017
« 81 mg d'aspirine par jour suffiraient à diminuer le risque de cancer du sein (…), selon les résultats d'une étude publiée dans la revue médicale Breast Cancer Research. Elle pourrait être prescrite en prévention aux femmes », fait savoir Top Santé. « Les chercheurs de « City of Hope » (Los Angeles), un centre de recherche et de traitement indépendant du cancer...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Cancero.net - Actu'Hebdo Mai 2017
« Cancer du sein : un soutien-gorge pour détecter les anomalies »
le 26 Mai 2017
« Agé de 18 ans, [Julián Ríos Cantú], un Mexicain a eu l'idée de créer un soutien-gorge capable de détecter le cancer du sein. Avec trois de ses collègues [de son entreprise, Higia Technologies], ils ont équipé une pièce de lingerie de 200 capteurs sensoriels qui mesurent la texture, la température et la couleur de la poitrine », fait savoir France Soir...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Cancero.net - Actu'Hebdo Mai 2017
« Cancer du sein : les thérapies alternatives de soutien validées par la science »
le 19 Mai 2017
Le Parisien indique que « la Society for Integrative Oncology (SIO) publie de nouvelles recommandations sur les bénéfices de thérapies psychocorporelles à suivre, dont la méditation et le yoga, pendant et après le traitement du cancer du sein, basées sur des essais cliniques qui ont évalué 80 pratiques alternatives ». « Parmi les nombreuses thérapies psychocorporelles existantes, des chercheurs de l'université de Columbia ont mis en évidence les...
Lire la suite