Envoi du mail en cours
 

Néphrologie

444 articles dans cet axe pathologique
3 caractères minimum
Mycophénolate mofétil et prednisone versus prednisone seule au cours de la néphropathie à IgA avec lésions prolifératives actives : essai contrôlé randomisé
Article Commenté
Source : Am J Kidney Dis. 2017 ; 69(6):788-795.
Mycophénolate mofétil et prednisone versus prednisone seule au cours de la néphropathie à IgA avec lésions prolifératives actives : essai contrôlé randomisé
Dr Evangéline Pillebout (Hôpital Saint-Louis - Paris) le 22 Juin 2017
Les études observationnelles suggèrent que les immunosuppresseurs seraient efficaces au cours de la néphropathie à IgA (N-IgA) dans sa forme sévère. Ces études ne sont ni prospectives ni contrôlées et n’utilisent pas les lésions histologiques pour évaluer le pronostic et le traitement de la néphropathie. Le but de ce travail est d’évaluer l'efficacité et la tolérance...
Lire la suite
Articles scientifiques (341)
Vos patients ont lu (103)
Article Commenté
Source : Am J Kidney Dis. 2017 ; 69(6):788-795.
Mycophénolate mofétil et prednisone versus prednisone seule au cours de la néphropathie à IgA avec lésions prolifératives actives : essai contrôlé randomisé
Dr Evangéline Pillebout (Hôpital Saint-Louis - Paris) le 22 Juin 2017
Les études observationnelles suggèrent que les immunosuppresseurs seraient efficaces au cours de la néphropathie à IgA (N-IgA) dans sa forme sévère. Ces études ne sont ni prospectives ni contrôlées et n’utilisent pas les lésions histologiques pour évaluer le pronostic et le traitement de la néphropathie. Le but de ce travail est d’évaluer l'efficacité et la tolérance...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Ther Apher Dial. 2017 ; 21(1):43–51.
Ferritine et coefficient de saturation de la transferrine : variabilité des dosages
Dr Philippe Chauveau (CHU - Bordeaux) le 22 Juin 2017
Le traitement de l’anémie secondaire à l’insuffisance rénale met en première ligne la correction de la carence en Fer. Les recommandations chez le patient dialysé traité par ASE donnent des cibles très élevées de Ferritine par rapport à la normale du sujet sain. Les cibles varient selon les recommandations. La méthode de dosage et le moment ne sont pas précisés...
Lire la suite
Article Commenté
Source : J Am Soc Nephrol. 2017 ; 28(6):1723-1728.
La vancomycine peut induire une néphropathie à cylindres rendant compte de sa néphrotoxicité
Dr Pierre Bataille (Hôpital Docteur Duchenne - Boulogne-sur-Mer) le 22 Juin 2017
Depuis sa découverte il y a plus de 60 ans, la néphrotoxicité de la vancomycine reste toujours discutée aussi bien dans son existence, son incidence réelle et les mécanismes pouvant l’expliquer. Initialement, cette toxicité semblait imputable à la présence d’impureté (Mississippi mud). En dépit des progrès ayant éliminé ce problème de fabrication, de nombreuses...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Am J Transplant. 2017 May 9. doi: 10.1111/ajt.14272.
Dépistages des cancers chez les patients transplantés d'organe
Dr Rebecca Sberro-Soussan (Hôpital Necker - Paris) le 15 Juin 2017
La survenue de cancer est une complication majeure de la transplantation d’organe. Plusieurs facteurs ont été identifiés comme associés au mauvais pronostic de la transplantation chez les patients qui développent un cancer solide : il s’agit de cancers plus agressifs et les patients reçoivent des traitements moins agressifs pour leurs cancers en raison de leur fragilité...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Kidney Int. 2017 ; 91(6):1482-1494.
La néphrotoxicité liée à la prise prolongée des anti-protons n'est pas nécessairement secondaire aux épisodes d'insuffisance rénale aiguë qu'ils peuvent induire
Dr Pierre Bataille (Hôpital Docteur Duchenne - Boulogne-sur-Mer) le 15 Juin 2017
Les complications néphrologiques liées à l’utilisation des inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) telles que le risque d’hyponatrémie ou d’hypomagnésémie et surtout de néphrite interstitielle aiguë sont bien connues. Depuis 2016, plusieurs études épidémiologiques suggèrent que la consommation régulière d’IPP est un facteur de risque pour la survenue d’une insuffisance...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Nephrol Dial Transplant. 2017 Apr 28. doi: 10.1093/ndt/gfx053.
Le contrôle difficile de l'hyperkaliémie chez les patients hémodialysés français
Dr Catherine Lasseur (AURAD Aquitaine - Bordeaux) le 15 Juin 2017
Chez les patients hémodialysés, l’arrêt cardiaque est l’une des principales causes de décès, 30 fois plus fréquent que dans la population générale. Un certain nombre d’études observationnelles ont montré un taux élevé de mortalité chez les patients hémodialysés présentant une hyperkaliémie ou une hypokaliémie. En France, d’après EURODOPPS, la prescription...
Lire la suite
Article Commenté
Source : J Am Soc Nephrol. 2017 May 9. doi: 10.1681/ASN.2016091022. [
Innocuité du rituximab comparé à l'association stéroïdes-cyclophosphamide comme traitement de la glomérulonéphrite extramembraneuse
Dr Evangéline Pillebout (Hôpital Saint-Louis - Paris) le 8 Juin 2017
Les recommandations actuelles concernant le traitement de la glomérulonéphrite extra-membraneuse (GEM), chez les patients qui conservent une protéinurie significative après échec des bloqueurs du système rénine-angiotensine, proposent en première intention l’association stéroïdes et cyclophosphamide. Cependant, plusieurs études récentes suggèrent...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Kidney Int. 2017 ; 91(6):1420-1425.
Quelle(s) implication(s) de la voie alterne du complément dans les lésions de microangiopathie thrombotique observées dans un contexte d'hypertension artérielle sévère ?
Dr Pierre Bataille (Hôpital Docteur Duchenne - Boulogne-sur-Mer) le 8 Juin 2017
L’hypertension artérielle (HTA) maligne est une cause classique de microangiopathie thrombotique (MAT), le diagnostic de MAT reposant sur les données de l’histologie rénale. Dans ce contexte, les mécanismes d’autorégulation sont dépassés et on incrimine principalement les forces de cisaillement comme responsables des lésions de MAT...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Can J Kidney Health Dis. 2017 Apr 20;4:2054358117705372.
Validation de l'équation d'évaluation du risque de progression vers l'insuffisance rénale dans la région du Manitoba
Pr Gabriel Choukroun (CHU SUD - Amiens) le 8 Juin 2017
Certaines maladies rénales chroniques peuvent progresser vers l’insuffisance rénale chronique. Au cours d’études précédentes, les auteurs de ce travail ont développé une équation permettant la prédiction du risque d’évolution vers l’insuffisance rénale, la Kidney Failure Risk Equation (KFRE), chez les patients adressés pour un suivi néphrologique...
Lire la suite
Compte Rendu
Source : 54th congress of the European Dialysis and Transplantation Association (ERA-EDTA)
La baisse du micro ARN-145 aggrave non seulement les calcifications vasculaires induites par l'hyperphosphatémie dans la maladie rénale chronique, mais compromet également l'état vasculaire très tôt dans la maladie urémique
Dr Pablo Antonio Ureña Torres (Clinique du Landy - Saint-Ouen) le 6 Juin 2017
Chez les patients atteints de maladie rénale chronique (MRC), l'hyperphosphatémie aggrave le risque de calcification vasculaire en augmentant la sévérité de l'hyperparathyroïdie secondaire et l'inflammation systémique et en induisant directement la différenciation ostéogènique des cellules musculaires lisses vasculaires (VSMC).
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Nephro.fr - Actu'Hebdo Juin 2017
« Insuffisance rénale : la douleur est-elle un symptôme ? »
le 22 Juin 2017
C’est ce que titre le site d’information. Il rappelle tout d’abord que « l'insuffisance rénale se caractérise par l'incapacité du rein à remplir ses fonctions. Les déchets de l'organisme ne sont plus correctement filtrés par le rein et s'accumulent dans l'organisme. Ce dysfonctionnement rénal est progressif, et s'étale plusieurs années. Plusieurs troubles apparaissent au fil du temps, y compris...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Nephro.fr - Actu'Hebdo Juin 2017
« La nouvelle drogue NBOMe fait un premier décès en France »
le 22 Juin 2017
C’est ce qu’indique Le Parisien, qui constate que « présentée comme une alternative au LSD ou à la mescaline, cette nouvelle substance psychoactive a fait une première victime, une jeune Britannique morte au mois de mai à Paris 11 jours après son overdose ». Le journal précise que la jeune femme « est décédée à l'hôpital Lariboisière [en mai dernier]. Elle pensait prendre...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Nephro.fr - Actu'Hebdo Juin 2017
« Greffe rénale : il y aurait moins de morts si les diabétiques pouvaient donner leur rein »
le 15 Juin 2017
Femme Actuelle constate qu’« à l’heure actuelle, c’est un impondérable : une personne diabétique qui souhaite donner un rein est systématiquement écartée du protocole. Mais face à la pénurie de donneurs, les médecins cherchent des alternatives ». Le magazine indique ainsi que « des scientifiques américains de l'université de Pennsylvanie ont justement découvert que les personnes...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Nephro.fr - Actu'Hebdo Juin 2017
« Deux fois greffé rénal, il réussit l'ascension du Mont-Blanc en ski de randonnée »
le 15 Juin 2017
France Info fait savoir que « le 22 mai 2017 à Chamonix, Emmanuel G. a réalisé un exploit. Celui de gravir le Mont-Blanc en ski de randonnée en dépit de ses problèmes de santé. Un défi qu’il s’était lancé pour promouvoir le don d’organes ». L’article explique ainsi que le jeune homme de 36 ans, « déjà deux fois greffé d’un rein, a réussi un pari. Celui de gravir, en ski de randonnée...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Nephro.fr - Actu'Hebdo Juin 2017
« Viande rouge : un aliment nocif pour les reins »
le 8 Juin 2017
Médisite rappelle qu’« une douleur au rein droit ou gauche doit pousser à consulter par précaution si elle ne disparaît pas rapidement. Divers facteurs peuvent être en cause, notamment la consommation excessive d’aliments nocifs pour les reins, comme la viande rouge… ». Le site d’informations explique en effet que « les viandes rouges sont riches en protéines...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Nephro.fr - Actu'Hebdo Juin 2017
« Fatigue après la dialyse : un effet secondaire fréquent »
le 8 Juin 2017
Le site d’informations observe en effet : « Vous ressentez une fatigue après la dialyse ? C’est normal, il s’agit d’un des principaux effets secondaires de la dialyse ». Il évoque ainsi « l’utilité et les possibles effets indésirables de cette solution proposée aux personnes atteintes d’insuffisance rénale chronique »...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Nephro.fr - Polykystose rénale Mai 2017
« Patients, professionnels et établissements réunis pour signer la Charte de la dialyse »
le 2 Juin 2017
Doctissimo rappelle qu’« aujourd’hui, en France, 45.000 personnes de tous âges, dont les reins ne fonctionnent plus, survivent grâce à la dialyse. […] Les Etats Généraux du Rein (2012 – 2013) ont mis en évidence que les patient-e-s dialysé-e-s sont ceux-celles qui rencontrent le plus de difficultés, vis-à-vis de leur traitement, mais aussi dans toutes les dimensions de leur existence »...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Nephro.fr - Polykystose rénale Mai 2017
« Journée internationale des maladies rares à l'hôpital de Saint-Lô »
le 2 Juin 2017
Ouest France indique que le 1er mars, « pour la 10e Journée internationale des maladies rares, le centre hospitalier Mémorial de Saint-Lô et l’association Alliance maladies rares tiennent un stand d’information toute la journée, ainsi qu’une conférence ». Le journal explique notamment qu’« un stand d’information sera tenu par l’association Alliance maladies rares. […] Le Pr Marie-Laure Kottler...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Nephro.fr - Actu'Hebdo Juin 2017
« Les bêta-bloquants pas forcément bénéfiques après une crise cardiaque »
le 1 Juin 2017
La Dépêche observe que « des chercheurs de l'Université de Leeds, en Angleterre, ont cherché à savoir si les bêta-bloquants, une classe de médicaments qui aident à réguler l'activité du cœur, pouvaient profiter aux patients qui ne développaient pas d'insuffisance cardiaque après un infarctus du myocarde », selon une étude parue dans le Journal of the American College of Cardiology...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Nephro.fr - Actu'Hebdo Juin 2017
« Insuffisance rénale : un traitement pour éviter la dialyse »
le 1 Juin 2017
Les Echos rappelle que « plus de 200 millions de personnes dans le monde souffrent aujourd'hui d'insuffisance rénale chronique (IRC), une maladie, qui peut conduire à la perte totale de la fonction rénale. Mais grâce à la nouvelle génération de médicaments développés par le néphrologue italien Giuseppe Remuzzi et ses collègues Carlamaria Zoja et Ariela Benigni, l'efficacité des traitements...
Lire la suite