Envoi du mail en cours
 

Néphrologie

683 articles dans cet axe pathologique
3 caractères minimum
Durée, qualité du sommeil et risque de progression de la maladie rénale chronique
Article Commenté
Source : J Am Soc Nephrol. 2017 ; 28(12):3708-3715.
Durée, qualité du sommeil et risque de progression de la maladie rénale chronique
Dr Philippe Chauveau (CHU - Bordeaux) le 18 Janvier 2018
Il est maintenant bien établi que les troubles du sommeil sont associés à plus d’hypertension artérielle et à un risque accru de diabète. Ces 2 facteurs sont aussi associés à un risque de progression plus rapide de la maladie rénale chronique. Le sommeil module le fonctionnement rénal et l’excrétion du sodium et du potassium. Le système rénine angiotensine a des variations nycthémérales qui sont...
Lire la suite
Articles scientifiques (518)
Vos patients ont lu (165)
Article Commenté
Source : Nephrol Dial Transplant. 2017 ; 32:2118–2125
La maladie respiratoire chronique : un facteur de risque mal connu en dialyse
Dr Catherine Lasseur (AURAD Aquitaine - Bordeaux) le 18 Janvier 2018
Quels peuvent être les liens entre maladie rénale chronique et BPCO ? A côté des liens directs par exemple dans les vascularites (syndromes pneumo-rénaux), il peut y avoir des associations comme cancer du poumon-GNEM, ou transplantation pulmonaire-toxicité de la ciclosporine ; ces deux organes partagent aussi des facteurs de risque communs : tabac, âge, syndrome métabolique...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Kidney Int Rep. 2017 ; 2(5):874-880.
Les liens entre activité physique et niveau de l'insuffisance rénale chronique
Dr Catherine Lasseur (AURAD Aquitaine - Bordeaux) le 18 Janvier 2018
Une étude qui nous montre l’extrême sédentarité des patients au stade de l’insuffisance rénale chronique non dialysée : il s’agit de 110 patients canadiens de Toronto, ayant un stade III à V de la maladie rénale chronique (en moyenne 23.7+1.2 ml/min/1,73m²) : ils passent environ 1150 minutes par jour en sédentarité, c’est-à-dire environ… 19 heures ! Et quand ils pratiquent de l’activité physique...
Lire la suite
Article Commenté
Source : J Am Soc Nephrol. 2017 ; 28(12):3708-3715.
Durée, qualité du sommeil et risque de progression de la maladie rénale chronique
Dr Philippe Chauveau (CHU - Bordeaux) le 18 Janvier 2018
Il est maintenant bien établi que les troubles du sommeil sont associés à plus d’hypertension artérielle et à un risque accru de diabète. Ces 2 facteurs sont aussi associés à un risque de progression plus rapide de la maladie rénale chronique. Le sommeil module le fonctionnement rénal et l’excrétion du sodium et du potassium. Le système rénine angiotensine a des variations nycthémérales qui sont...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Kidney Int. 2017 ; 92(3):729-742.
La présence d'anticorps anti-HLA-DSA circulants est un facteur de risque majeur de fibrose prématurée et accélérée du greffon
Dr Rebecca Sberro-Soussan (Hôpital Necker - Paris) le 15 Janvier 2018
La présence de fibrose (FI/AT : fibrose interstitielle et atrophie tubulaire) sur les biopsies de greffon est un des signes majeurs de vieillissement du greffon. De nombreux déterminants de de sa survenue ont été identifiés tels que : les caractéristiques du donneur, les paramètres du greffon, la toxicité des anticalcineurines, les infections, l’HTA et le rejet. Déterminer les causes des pertes accélérées de greffons...
Lire la suite
Article Commenté
Source : J Am Soc Nephrol. 2017 Oct 17. doi: 10.1681/ASN.2017050589.
Anticorps anti-HLA spécifiques du donneur (DSA) activant le complément en transplantation rénale : profil d'expression des gènes du greffon et réponse au traitement
Dr Rebecca Sberro-Soussan (Hôpital Necker - Paris) le 15 Janvier 2018
Les anticorps anti-HLA spécifiques du donneur (DSA) fixant et activant le complément sont associés à la survenue de rejet et de ce fait à une moins bonne évolution du greffon en termes de fonction et de survie. Il existe différents types de rejet humoraux : chronique, aigu, c4d négatif, infraclinique, vasculaire. Cependant ces anticorps induisent-ils une réponse spécifique en termes de phénotype de rejet et...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Am J Kidney Dis. 2017 ; 70(6):762-769.
L'hyperuricémie est-elle associée à un risque de mortalité plus élevé chez le patient transplanté ?
Dr Philippe Chauveau (CHU - Bordeaux) le 15 Janvier 2018
Des études rétrospectives ou des études de cohortes comme NHANES montrent une association entre hyperuricémie et mortalité cardio-vasculaire. La mortalité CV est la première cause de mortalité chez le patient transplanté. L’hyperuricémie est fréquente dans cette population : IRC, influence des anticalcineurines, obésité-surpoids-diabète. Quelques études rétrospectives avaient questionné la relation entre...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Am J Clin Nutr. 2017 ; 106(6):1366-1374.
Association entre carence fonctionnelle en vitamine B6 et mortalité chez le patient transplanté rénal
Dr Philippe Chauveau (CHU - Bordeaux) le 15 Janvier 2018
Rappels : Le déficit en vitamine B6 est connu de longue date chez le patient transplanté. Une première étude chez les patients transplanté à l’hôpital Necker en 1983 l’avait déjà démontré. Quelques années plus tard en 2017, une étude chez 687 patients retrouve le même résultat : 30% des patients sont carencés versus 11% dans une population témoin. La carence en vitamine B6 n’est pas toujours associée...
Lire la suite
Article Commenté
Source : J Am Soc Nephrol. 2018 ; 29 :317-325
Intérêt de la corticothérapie dans la néphropathie IgA lorsque la fonction rénale reste préservée
Dr Pierre Bataille (Hôpital Docteur Duchenne - Boulogne-sur-Mer) le 11 Janvier 2018
L’étude STOP-IgAN, publiée dans le New England en 2015, avait pour but d’évaluer l’intérêt d’un traitement immunosuppresseur en sus d’un traitement conservateur dans la néphropathie à IgA. Les résultats s’étaient avérés négatifs, le traitement immunosuppresseur n’apportant aucun bénéfice complémentaire et exposant les patients à un risque accru d’effets secondaires. Les auteurs ont repris ce travail...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Lancet. 2017 ; 390(10113):2655-2661.
Un nouvel espoir pour la prise en charge de l'hypertension artérielle réfractaire : l'amplification passive du baroréflexe par mise en place d'un implant carotidien
Dr Pierre Bataille (Hôpital Docteur Duchenne - Boulogne-sur-Mer) le 11 Janvier 2018
Lors d’une modification de la pression artérielle (PA), le baroréflexe, par le biais du système nerveux autonome, modère en permanence les centres de régulation de la pression artérielle. Ce mécanisme est dégradé chez l’hypertendu et serait l’un des facteurs favorisant le développement de l’hypertension artérielle (HTA) réfractaire. Historiquement dans les années 1930, il avait été bien démontré que la...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Diabetes Care. 2017 Dec 20. doi: 10.2337/dc17-2364
Insuffisance rénale terminale chez les patients diabétiques de type 1 : incidence en diminution, déterminants
Dr Julie Sarfati (Paris) le 10 Janvier 2018
La néphropathie diabétique et l’insuffisance rénale terminale (IRT) augmentent la mortalité chez les patients diabétiques de type 1. L’incidence a diminué au cours des dernières décennies, probablement grâce au meilleur contrôle glycémique et tensionnel. D’après certaines études, le pronostic rénal serait meilleur quand le diagnostic de diabète est fait avant la puberté, mais les résultats sont contradictoires...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Nephro.fr - Actu'Hebdo Janvier 2018
« Le boom de l'activité physique sur ordonnance ? »
le 18 Janvier 2018
Top Santé observe en effet que « tout le monde sait que l'exercice est bon pour la santé. Ce qui est en revanche moins connu, c'est que maintenant les médecins le prescrivent. Et que des hôpitaux s'organisent pour le proposer ». Le magazine souligne ainsi que « de plus en plus d'études le confirment : outre son action préventive contre certaines maladies, l'exercice peut avoir de remarquables vertus thérapeutiques »...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Nephro.fr - Actu'Hebdo Janvier 2018
« Aspirine, ibuprofène, paracétamol : comment choisir ? »
le 18 Janvier 2018
C’est ce que titre Le Figaro, qui note que « ces médicaments, disponibles sans ordonnance, sont parfois difficiles à différencier » et « fait le point sur ces médicaments antidouleur, incontournables de nos armoires à pharmacie », avec l’aide du Pr François Chast, président honoraire de l’Académie nationale de pharmacie. Le journal rappelle que « même s’ils ont tous la même indication (la fièvre et la douleur), ils...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Nephro.fr - Transplantation rénale Janvier 2018
« Le formidable message d'espoir d'Imad, greffé d'un rein à 8 ans »
le 15 Janvier 2018
Closer relate sur son site « une leçon de vie. Voilà ce qui résume au mieux le petit Imad, bientôt 9 ans ». L’article explique qu’« Imad a le cœur à droite. Il est né avec les organes inversés et a dû partir d'urgence d'Algérie pour être greffé du rein. Au début de l'année, il expliquait […] : "Ils vont m'ouvrir, ils vont me mettre un nouveau rein et ils vont l'emballer. Pour moi c'est pas...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Nephro.fr - Transplantation rénale Janvier 2018
« Elle sauve sa soeur en lui donnant un rein »
le 15 Janvier 2018
C’est ce que titre Corse Matin, qui relève qu’« après le prélèvement de rein qui l'a beaucoup affaiblie, Lydia va retrouver le cours de sa vie avec son époux et ses trois enfants. Véronique, quant à elle, ne rêve qu'à une chose : découvrir la Corse avec sa fille ». Le journal constate que « la jeune femme a encore du mal à intégrer l'idée invraisemblable qu'elle porte le rein de sa sœur jumelle ». Véronique...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Nephro.fr - Transplantation rénale Janvier 2018
« Les patients ayant subi une greffe de rein ont un risque accru de développer un mélanome »
le 15 Janvier 2018
Dans sa chronique pour Sciences et Avenir, le Pr David Khayat, chef de service de cancérologie à la Pitié-Salpêtrière, indique que « les personnes qui ont subi une transplantation rénale ont un risque plus élevé que la population générale de développer un mélanome, selon une étude publiée dans JAMA Dermatology ». Le praticien explique que « les chercheurs ont utilisé la base d'informations du United States Renal Data...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Nephro.fr - Actu'Hebdo Janvier 2018
« Insuffisance rénale : une espérance de vie à la hausse ? »
le 11 Janvier 2018
La Dépêche fait savoir qu’« en Amérique du Nord, les patients atteints d’une insuffisance rénale voient leur espérance de vie s’améliorer. Une bonne nouvelle liée aux progrès de la dialyse, à l’accès à de nouveaux médicaments mais aussi à une prise en charge des patients plus encadrée ». Le journal explique en effet que « des scientifiques de Montréal et de Philadelphie ont suivi 1.938.148 patients (enfants et...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Nephro.fr - Actu'Hebdo Décembre 2017
« Nice promeut la greffe rénale »
le 21 Décembre 2017
C’est ce que titre Nice-Matin, qui remarque : « Reconnue comme traitement de choix de l’insuffisance rénale chronique grave, la transplantation rénale ne cesse de croître au CHU de Nice, centre de référence maladies rares ». Le journal évoque ainsi « une activité en constante augmentation. En 2017, le CHU de Nice se situe parmi les plus gros centres en France de greffe rénale. Si nul ne se hasarde à remettre...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Nephro.fr - Actu'Hebdo Décembre 2017
« Insuffisance rénale. Limiter protéines animales et sel »
le 21 Décembre 2017
Le Télégramme indique à ses lecteurs que « la consommation de protéines animales et de sel serait à limiter chez les patients atteints d’insuffisance rénale. Une maladie caractérisée par un dysfonctionnement des reins dans leurs rôles d’élimination des toxines de l’organisme ». Le journal explique qu’« en moyenne la consommation quotidienne de protéines animales ne doit pas dépasser 1,35 g par kilogramme de poids...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Nephro.fr - Polykystose rénale Décembre 2017
« Sylvaine a donné son rein à son amie Marie-Luce »
le 19 Décembre 2017
C’est ce que titre Le Parisien, qui brosse le portrait de « deux femmes, installées en Loire-Atlantique, [qui] racontent ce qui les unit depuis cette opération alors qu'une campagne démarre sur le don du vivant, méconnu mais qui sauve des vies ». Le journal note ainsi : « D'un rendez-vous hebdomadaire autour d'un thé, elles sont passées à deux. […] Voilà 3 ans maintenant que dure ce rituel. […] Depuis ce 12 juin 2014...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Nephro.fr - Polykystose rénale Décembre 2017
« Des mini-reins cultivés en laboratoire révèlent les secrets d'une maladie rénale »
le 19 Décembre 2017
Top Santé fait savoir que « des chercheurs américains ont créé un organoïde à base de cellules-souches humaines, ou mini rein, afin d'étudier la maladie polykystique des reins. Cette nouvelle approche a permis d'en apprendre plus sur cette maladie ». L’article rappelle que « la maladie polykystique des reins (MPR) est un trouble génétique qui provoque la formation de nombreux kystes dans les reins. Elles sont...
Lire la suite